Monthly Archives

mars 2012

Ecole des jeunes moines (les téléphones portables ne manquent pas à l'appel !)
Thailande

Pourquoi rester à Chiang Mai ?

La vie est douce ici mais suffisamment active pour garder notre esprit dans une dynamique de travail ! Nous restons donc 3 semaines à Chiang Mai au nord de la Thaïlande et ce, pour plusieurs raisons :

  1. Nous avons envie, pour ce premier pays dans notre périple, de nous poser vraiment et de vivre le temps de 3 semaines la vie à la thailandaise.
  2. Chiang Mai est un bon point de départ pour de nombreuses destinations à visiter au nord du pays.
  3. Nous avons eu l’occasion de louer une maison pas loin du centre ville avec wifi compris, ce qui est parfait pour nous. Cela nous permet d’avoir un bureau où travailler et d’être bien installés, on va faire nos courses avec le scooter comme des vrais (y compris le PQ ce qui était assez marrant…)
  4. Il y a ici un gros hub d’expat’ ou de travailleurs nomades issus du web et le prochain BeerCamp organisé en témoigne (bientôt un article dessus bien entendu !!).
  5. Nous avons identifié quelques espaces pour travailler, essentiellement des cafés wifi où se retrouvent les travailleurs.

Nos premières impressions sont très bonnes, rien à voir avec Bangkok, on sent ici qu’on est en province ! C’est typiquement la taille de ville qui nous convient (un peu comme Bordeaux) avec un centre historique ravissant (je me suis crue parfois à Bali, Ubud notamment par certaines ruelles) et l’extérieur dynamique et grouillant de scooters. Le tout dans une tranquillité impressionnante, notre maison est dans une ruelle (un Soi ici) super calme et les seules qui nous réveillent sont les bestioles qui batifolent la nuit. Alors bien sûr, si vous vous cantonnez au quartier touristique à l’est du carré de Chiang Mai, vous n’allez rien voir, enfin si des agences de voyages, des MacDo et des Burger King (y compris le Night Market qui est vraiment un truc à touristes pour acheter de “l’artisanat”). Je vous conseille vivement de prendre un scooter et de bouger, il y a près de 350 temples à voir pour ceux qui aiment ça, des paysages magnifiques, des gens très sympathiques et de la trèèèèès bonne nourriture.

Les premiers jours passent avec le rythme suivant (grosso modo bien entendu) :

> Le matin : balade et découverte du coin, courses, …

> Midi/début d’aprem : sieste (bah oui faut pas pousser quand même il fait méga chaud)

> 14/15h : on commence la journée de travail

> 19h30 : pause diner au Night Market en bas de chez nous.

> A partir de 20h30 : encore du travail…ou autre (sortie, film) selon la charge de travail.

Vous êtes déjà allé à Chiang Mai ? Avez-vous des conseils à nous donner sur ce qu’il y a à faire ?

wifi
Outils et astuces de technomades, Thailande

L’aventure commence : wifi et prise électrique

Quand certains sont à la recherche désespérée du Yéti ou de la bête de Gévaudan, nous nous sommes plutôt à la recherche du Wifi et des prises électriques…

Acte 1 : le Wifi

Sans le wifi point d’internet, donc de communication, donc de travail, le wifi est la clé du bon déroulement de notre séjour de travailleurs nomades. Pourtant bien qu’il soit mentionné partout que le wifi est « super facile » à trouver en Thailande, dans les faits ce n’est pas toujours le cas…

• Aéroport Charles de Gaulle : gratuit pendant des sessions de 6h, plutôt une bonne nouvelle.
• Aéroport de Dubaï : on ne sait pas on s’est écroulé sur les sièges pour faire une sieste.
• Bangkok :

  1. A l’hôtel : oui mais que dans l’entrée
  2. Au Macdo : non pas le samedi ( ???????)
  3. Au Macdo 2 : oui pour 60 baths/h
  4. Au Starbuck : pas aujourd’hui (une histoire avec le samedi jour du wifi en berne ??)

Bref, étant donné qu’on avait toute l’après-midi à tuer pour attendre le train du soir pour Chiang Mai, nous étions bien chargés et n’avions pas envie de parcourir toute la ville à la recherche d’une connexion wifi digne de ce nom. Nous nous sommes donc arrêtés pour prendre du crédit téléphone/internet sur nos cartes SIM pour avoir une connexion en wifi partagée

Prises électriques dans le train de nuit pour Chiang Mai

Acte 2 : les prises électriques

Le problème du wifi résolu encore faut-il se rendre compte que nos batteries de téléphone et d’ordinateur étaient presque à plat. Sans téléphone portable, point de wifi (vous suivez ?) résultat hop c’est reparti pour trouver des prises électriques. Et je vous assure que plus compliqué que le wifi à trouver, ce sont bien nos chères amies qui fournissent de l’électricité. Entre celles qui sont au format américain et celles qui ne fonctionnent pas, plus tous les endroits où il n’y en a pas du tout…
C’est le Starbuck qui nous a sauvé, le 2ème qu’on a fait en se disant qu’en France il y avait des prises partout donc il y aurait bien un endroit comme ça ici. Au final, nous nous sommes installés pour plus de 2h dans celui-ci (station Si Lom pour ceux que cela intéresse).

Cette journée nous a définitivement lancés dans l’aventure !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Thailande

Résumé de nos premiers jours… en Thailande

Le départ
Bordeaux/Paris en train, puis arrivée à CDG et attente pendant plusieurs heures, le lot de tous ceux qui prennent l’avion…Embarquement à 21h avec la compagnie Emirates qui fait escale à Dubaï. Le trajet s’est très bien passé, surtout qu’il était plutôt bien découpé avec 6h puis 6h d’avion.

Nuit et journée à Bangkok

Pour notre seule nuit à Bangkok nous avons prévu de garder nos repères du mois de décembre et de descendre dans le même hôtel qui nous avait plu, près de la station National Stadium (le White Lodge). C’est sommaire mais pas trop cher pour Bangkok (600 baths) et proche de tout, donc parfait pour nous ! Il reste des chambres donc nous nous installons tout de suite dans la chaleur du 4ème étage. Pour bien commencer notre séjour, nous retournons au même restaurant que nous avions adoré lors de notre précédent séjour, un Noodle Bar et nous nous régalons ! C’est bête mais ces quelques repères ont fait que nous sommes arrivés en douceur dans cette ville grouillante de monde.

Il fait chaud, très chaud, trop chaud pour dormir… Les heures défilent et avec le décalage horaire on a vraiment du mal à trouver le sommeil.

Le lendemain nous devons quitter la chambre à 12h et devons attendre le train de 22h avec tous nos sacs, la journée va être longue… Et avec cette chaleur on se retrouve rapidement dans un centre commercial climatisé ! Nous passons l’après-midi à chercher du wifi (prochain article là dessus) et nous rendons à la gare en avance.

Le train de nuit

Nos billets étaient pris initialement pour 22h avec une arrivée à 12h45 le lendemain, mais comme nous sommes très en avance nous changeons nos billets pour celui de 19h45. L’heure d’arrivée étant prévue à 9h45 mais nous arriverons à 11h, à priori c’est classique !

Franchement, une très bonne expérience, d’abord les couchettes sont super bien faites, c’est confortable, pas trop bruyant et pas cher. Nous nous retrouvons avec beaucoup d’étrangers dans ce train de nuit un samedi soir, mais nous avons quand même à côté de nous 4 moines (sympa la prière le matin notamment). Les sièges sont transformés en couchette quand il est temps d’aller se coucher, et ensuite les rideaux sont tirés donc chacun se retrouve dans son « cocon » pour dormir ou regarder un film (ce que nous avons fait). Nos voisins ne sont pas très causant (à priori ils ne se connaissent pas et sont en train de se draguer…) donc nous en profitons pour nous reposer.

Le lendemain matin, les paysages défilent, le temps est gris et promet de l’être pour quelques jours, mais c’est pas grave notre voyage dure 6 mois :D

 

PS : aujourd’hui (le 12/03) nous sommes à Chiang Mai dans une très belle maison louée par un américain, grâce au réseau des travailleurs nomades ! Merci à Stéphane (un français), qui en a parlé à Mitch (un américain) qui nous a fait visité sa maison par le biais de Ryan (un canadien) :D

compta-nomade
Outils et astuces de technomades

5 trucs à connaitre pour sa compta en voyage

La comptabilité c’est un peu le nerf de la guerre (enfin du voyage), sans compta on ne peut pas facturer ou encaisser de chèque, donc on ne peut pas travailler, c’est aussi simple que ça. Comme nous partons pendant 6 mois et que nous continuerons à travailler, il faudra donc entretenir notre comptabilité pendant cette période. Il s’agit ici de conseils pour des personnes en SARL ou EURL mais ces conseils s’appliquent aussi pour les auto-entrepreneurs, les freelances de la maison des artistes ou tout autre statut. Voici donc les 5 choses essentielles à mettre en place avant ou pendant votre voyage pour facturer tranquillement :)

> Votre bilan

Il tombe pendant votre voyage ? Préparez en amont vos classeurs de comptabilité pour qu’ils soient le plus à jour possible, checkez vos relevés de compte pour vous assurer que vous aurez un minimum d’erreurs et voyez avec votre comptable s’il est possible de mettre en place, pendant votre absence, un logiciel pour suivre votre compta. En effet, de plus en plus de cabinets proposent des outils en ligne qui vous permettent à distance de scanner vos frais, vos factures et autres documents et qui arrivent directement chez le comptable. Pour les autres, ayez une personne de confiance en France qui pourra garder tous vos papiers pendant votre absence. Ainsi, vous pouvez lui envoyer au fur et mesure les factures/frais manquant à votre bilan pour qu’il les envoie à votre comptable.

Si votre bilan est juste avant votre départ, c’est parfait, vous n’avez qu’à rendre tous vos papiers à votre comptable avant de partir. Vous n’aurez qu’à payer, après le bilan, l’impôt sur les sociétés et la TVA en cours, mais ces deux impôts peuvent être réglés par télépaiement. Aucun souci à distance !

Si votre bilan est à votre retour, vous n’aurez plus qu’à tout régler dès votre arrivée et à garder précieusement toutes vos factures pendant votre voyage. Soyez organisé…

> L’encaissement de vos chèques

On a beau dire aux gens qu’un virement est beaucoup plus simple à gérer pour nous, beaucoup nous font des chèques. Ces chèques, il faut donc pouvoir les encaisser en France sans problème. Deux solutions s’offrent à vous : soit une personne de confiance, à qui vous avez fait un transfert de courrier, vous encaisse les chèques, soit c’est votre comptable qui le fait pour vous. Dans les deux cas malheureusement, vous ne pourrez pas faire grand chose depuis l’étranger… Des sociétés s’occupent de gérer l’externalisation du courrier, ce qui peut être une bonne option pour vous si vous partez sur le long terme. Renseignez-vous pour connaitre les tarifs qu’ils pratiquent.

> Payer un prestataire/fournisseur/collègue

Un seul mot : virement ! Préférez dans tous les cas le virement qui sera simple à gérer pour vous à distance, sans besoin de demander à une tiers personne de faire le chèque ou sans devoir envoyer un courrier depuis l’étranger. Le virement est l’ami du nomade :) Faites attention toutefois dans certaines banques vous aurez besoin d’une petite carte (type bataille navale) pour donner un code secret avant le virement, pensez à scanner cette petite carte avant votre départ, sinon vous serez bien embêté ! Pour d’autre, il faut configurer un numéro de téléphone pour être appelé par votre banque et confirmer le virement.

> Régler ses impôts, TVA et autres taxes

Là aussi le virement peut être votre ami, en effet vous pouvez désormais payer sur le site internet des impôts votre dû. Par contre, il faut savoir que vous aurez besoin du numéro de référence qui est sur le courrier que vous recevrez des impôts (oui tout n’est pas aussi simple…). Il faut donc qu’une personne en France vous transmette ce numéro. Pour le moment, nous n’avons pas trouvé d’autres solutions, donc si vous en avez :))

> Facturer ses clients

Il faut impérativement que vous ayez un logiciel/outil en ligne pour gérer votre comptabilité, cela a de nombreux avantages et notamment le gain de temps. Sur des interfaces en ligne, vous pouvez créer le template de vos devis et factures, ainsi une fois ce travail fait vous êtes tranquille pour faire votre compta rapidement. Il ne reste plus qu’à entrer le nom du client, le prix et la prestation et tout le reste se gère en automatique. Certains outils peuvent même se charger d’envoyer  à votre place un mail à votre client pour le prévenir qu’il a reçu une facture de votre part  ou le relancer en cas de paiement en retard (type ZOHO).

 

En partant à l’étranger pour quelques mois, il y a de nombreuses choses auxquelles il faut penser, notamment car il ne s’agit pas d’une expatriation définitive. Vous devez donc vous assurez que tout roulera pendant votre absence sans pour autant faire des changements définitifs. Par contre, c’est sûrement le bon moment pour commencer à payer vos impôts par internet (que ce soit vos impôts perso ou pro) et mettre en place des prélèvements automatiques pour les cotisations, utiliser un outil de gestion comptable à distance ou encore privilégier le virement, tout ceci sera d’un grand secours à votre retour en France aussi !

Avez-vous des trucs et astuces à nous donner pour la comptabilité à distance ?

bu
Préparatifs

1ère soirée de départ…

Merci à tous ceux qui ont pu venir hier soir boire un dernier verre de vin, manger de la charcuterie et du fromage (ça va nous manquer !!).

Merci aussi à BU le bar très sympa qui nous a accueilli ainsi que le groupe de jazz qui était là :)

Ce soir on remet ça avec les amis et la famille… on va être frais ce we !!