Browsing Category

Corée du Sud

Repas coréen
Corée du Sud, Rencontres

Un petit air de Corée à Bordeaux – Partie 2

Un repas à la coréenne

Il faut savoir que les coréens adoooooorent l’ail et donc on en trouve un peu partout ! Heureusement pour nous, l’ail ne nous fait pas peur et au moins les vampires seront loin de nous, c’est une bonne nouvelle :)

Notre hôte, traductrice et interprète de métier, nous a concocté quelques plats typiques coréens :

> Kimchi : choux chinois mariné et fermenté avec de l’ail et des épices, ça arrache…

> Gim : algues séchées avec lesquelles on mange le riz.

> Galbi : plat de côte mariné 4h avec des olives, de l’ail…très bon !

Le tout arrosé de vin de mûres que je n’avais jamais goûté !

Merci encore à Hyang-Ah de nous avoir accueillis et de nous avoir donnés de son temps pour nous parler un peu de la Corée ! Rendez-vous le 20 septembre pour les cours de coréen et les 1er et 2 octobre pour Animasia.

Corée
Corée du Sud, Rencontres

Un petit air de Corée à Bordeaux – Partie 1

Il y a quelques semaines, j’ai contacté l’Association des Coréens résidant à Bordeaux (ACRB) car j’avais vu qu’ils donnaient des cours de coréen. Non pas que j’imagine maîtriser la langue pour partir dans quelques mois, mais je me suis dit que des notions ne seraient pas superflues ! J’ai donc contacté la présidente qui nous a très gentiment invités à déjeuner chez elle pour un repas coréen.

L’association en quelques mots…

Créée en 1995, l’ACRB est présidée depuis 2004 par Hyang-Ah KIM. Cette association a pour vocation de réunir les coréens, les passionnés de la Corée ou encore les français adoptés en Corée et qui souhaitent en connaitre plus sur leur pays d’origine. Environ 100 personnes sont affiliées à l’ACRB, même si seulement un tiers participe régulièrement aux animations. Car l’Association des Coréens résidant à Bordeaux organise régulièrement des animations, soit de grande envergure (comme cette année la semaine de la Corée qui a eu lieu en mars à Bordeaux) soit en réunissant les membres à l’occasion de fêtes coréennes, comme la fête des moissons qui aura lieu prochainement.

En plus de cette association, une école coréenne a été créée en 2004 pour répondre à la demande grandissante des jeunes à apprendre le coréen. En effet, la vague culturelle, partie de Corée il y a quelques années, a gagné la France, et nombre de lycéens sont devenus fans de KPop ou de drama coréen. Cet intérêt pour la culture coréenne nouvelle génération a permis d’ouvrir 4 classes de différents niveaux, dont l’une pour les enfants.

Plusieurs écoles de ce type existent en France et sont souvent aidées par le gouvernement Coréen qui y voit une magnifique opportunité de faire parler de la Corée à l’étranger. Ainsi, chaque année, les professeurs de ces écoles sont invités à venir passer quelques jours de formation en Corée afin que tous soient au même niveau. Il faut savoir qu’en Corée, l’éducation est primordiale ! Les enfants vont à l’école la journée et en cours du soir tous les jours, afin d’obtenir les meilleures notes possibles. Une course à la réussite initiée il y a déjà plusieurs générations, lorsque le seul moyen de s’élever dans la société était le passage de concours. Ces concours, si on les réussissait, permettaient de changer de statut social. Ainsi, de nombreuses personnes étudiaient toute leur vie pour un jour être à un rang plus élevé dans la société. Aujourd’hui encore, cette mentalité perdure et avoir une éducation solide est un gage de réussite. Il y a ainsi environ 2 200 écoles coréennes dans le monde et notamment aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et en Australie.