Browsing Category

Coworking space

Coworking space Chiang Mai
Coworking space, Thailande

Le coworking en Thailande, alors c’est comment ?

Ca y est, nous avons décidé de quitter Chiang Mai vendredi pour nous rendre à Luang Prabang au Laos après 2 jours de traversée en bateau. Traversée que nous ferons samedi et dimanche, pendant le week-end pour être opérationnels lundi (vous avez vu cette organisation???).

Donc, après avoir passé près de 3 semaines en Thailande en décembre, puis encore 3 semaines à Chiang Mai dans le nord, nous avons fait un peu le tour du coworking en Thailande, oui ça va vite.

Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que le gouvernement n’est pas forcément “ouvert” avec les étrangers qui travaillent sur le territoire, résultat le coworking est très peu développé pour ne pas trop éveiller les soupçons sur les milliers de personnes qui travaillent depuis la Thailande pour leur pays d’origine. Ceci est une partie de l’explication, mais la plus grosse partie de l’explication est surtout locale car le web est encore peu développé ici et surtout les métiers autour du web. Résultat les seules personnes qui pourraient être intéressées par des espaces de coworking (car on est bien d’accord qu’à la base il s’agit souvent de personnes issues du web) sont des étrangers et donc c’est le serpent qui se mord la queue, si vous voyez ce que je veux dire ? Ceux qui voudraient avoir des espaces doivent se faire discrets et ceux qui pourraient en ouvrir n’en éprouvent encore pas trop l’envie…

Au final, très peu d’espaces puisque nous n’en avons trouvé qu’un seul à Bangkok et aucun à Chiang Mai qui font partie des plus grandes villes de Thailande. Par contre, de nombreuses rencontres informelles sont faites notamment au moment des Beercamps ou dans des cafés wifi qui pullulent dans les villes.

Certains sont plus prisés que d’autres et notamment ceux qui se vendent comme “coworking space” à l’image de Baan Ped Café. Ce café propose des bureaux à l’année avec la possibilité de passer en journée et de se connecter au wifi, l’ambiance est sympa mais on est loin d’un coworking space comme on l’entend en France par exemple ! C’est ici que nous avons passé deux après-midis pour tourner certaines vidéos dont on vous parlera plus tard.

En résumé, le coworking en Thailande c’est :

- Pas encore développé, même si les idées fusent, rien ne se met en place.

- Des rencontres informelles, quand on creuse un peu on découvre un réseau

- Un Barcamp à Chiang Mai

- Des cafés wifi où il fait bon rester toute l’après-midi avec un chocolat frappé et la clim :)

Et si on en croit l’article “Top 10 coolest offices around the world“, au Laos on devrait trouver quelques cafés sympas (avec une french touch à priori ==>> Croissants nous voilà !!!!)

hub-rocket
Coworking space

Coworking / Inauguration de Hub Rocket

Il y a quelques semaines nous avons été invités à l’inauguration de Hub Rocket, un nouvel espace de coworking à Bordeaux. Situé en plein centre ville, il comporte une dizaine de bureaux en open space, un coin  détente, une cuisine et une salle de réunion, parfait pour travailler en sortant de chez soi.

Plusieurs initiatives sont en cours à Bordeaux, certaines verront le jour d’ici quelques semaines/mois et d’autres sont déjà lancées (pour le moment surtout du partage de bureaux). Hub Rocket signe donc le premier lancement officiel d’un espace de coworking, avec animations régulières, sur la ville. Nous avons mis un peu de temps à faire l’article et la vidéo car :

1) On voulait tester en vrai ce que ça donne (c’est bon c’est fait c’est bien !)

2) C’est mon premier montage vidéo donc il faudra être indulgent j’ai bien galéré, surtout que les images sont pas top :)

3) Etre devant la caméra c’est pas évident, surtout quand on recommence 10 fois et que même au bout de 10 fois on dit “un nouveau espace” et pas “un nouvel espace” et j’en passe… Vous me pardonnerez hein, c’est le trac quoi… ;)

4) La prochaine sera mieux promis !

Bref Hub Rocket fait partie du réseau coworking visa qui vous permet d’aller dans tous les autres espaces de coworking du monde faisant partie de ce réseau, et ce gratuitement pendant 3 jours.

Une journée à Hub Rocket, c’est avoir chaud (oui ça tient chaud les ordinateurs et la chaleur humaine, j’vous raconte pas), c’est avoir du café ou du thé gratuit, c’est pouvoir papoter le midi autour de sushis ou de sandwich, c’est demander de l’aide à son coworker de gauche, c’est pouvoir s’isoler dans la salle de réunion si besoin, c’est retrouver le web bordelais entre autres, c’est faire de nouvelles rencontres. Bref Hub Rocket c’est bon pour toi :)


Quand on vous dit qu'on travaille de partout... Vincent dans un hôtel à Krabi (Thailande)
Coworking space, Outils et astuces de technomades

Le télétravail, parlons-en !

Quand on vous dit qu'on travaille de partout... Vincent dans un hôtel à Krabi (Thailande)

Oui parlons-en car je vois de plus en plus d’études, d’articles, de dossiers thématiques sur cette façon de travailler qui commence, mine de rien, à faire son bout de chemin en France. Car si dans les pays anglophones et scandinaves, cette pratique est largement répandue et plébiscitée par les entreprises, en France en 2005 seuls 8% des salariés français la pratiquaient. Heureusement, ce chiffre est passé à 17% en 2011 (source LBMG Worklabs 2011), une tendance qui ne fait qu’augmenter.

 

C’est quoi le télétravail exactement ?

Non, vous n’allez pas regarder la télé en travaillant, faut pas pousser… Et non, vous ne travaillerez pas par télépathie, ça ne marchera pas… En fait, en 2002, le Conseil européen a défini le télétravail comme “une forme d’organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l’information, dans le cadre d’un contrat ou d’une relation d’emploi, dans laquelle un travail, qui aurait également pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors de ces locaux de façon régulière”.

A partir de cette définition vous pouvez donc en déduire que le télétravail, ou travail à domicile, est une façon d’être salarié mais depuis chez soi, en plein temps ou en temps partagé, selon ce que vous aurez conclu avec votre entreprise.

Pourquoi le télétravail est intéressant pour vous ?

Gagner en autonomie, répartir son travail différemment ou encore être plus productif sont les avantages souvent décrits par les nouveaux télétravailleurs. Sachez qu’en open space, on peut être dérangé près de 150 fois par jour en moyenne, donc travailler chez soi permet d’être plus concentré et donc plus efficace. De plus, dans notre démarche de répartir notre travail autrement pour mettre ce temps gagné au profit d’autre chose (les voyages par exemple), vous commencerez à créer une nouvelle dynamique dans votre travail. Ainsi, en proposant le télétravail à votre entreprise, même 1 jour par semaine vous commencez un premier pas vers le nomadisme, pensez-y !

Pourquoi le télétravail est un premier pas vers le nomadisme ?

Si si, Vincent a vraiment porté un livre sur Ruby on Rails pendant 3 semaines dans son sac...

Le télétravail est une façon de travailler en dehors de l’entreprise. Ainsi, vous pouvez négocier de travailler de chez vous en étant disponible aux mêmes heures de bureau, pour ne pas freiner les équipes en interne. Cela vous fait gagner du temps en déplacement si vous êtes loin de votre bureau, mais surtout cela vous permettra de vous ouvrir à un autre réseau : celui des indépendants.

En effet, en travaillant en tant que télétravailleur, vous devez vous organiser comme un nomade et avoir toujours à votre disposition : un ordinateur, une connexion internet et un téléphone portable (ou alors un numéro d’appel type Skype). D’ailleurs beaucoup de télétravailleurs ne restent pas chez eux et profitent de toutes les structures qui sont à leur disposition comme les coworking spaces, les Jelly(s), les bureaux partagés, les cafés wifi et autres, pour partager leurs expériences ou juste un café avec d’autres… Commencez déjà à mettre en place votre future vie nomade en testant vos besoins et vos possibilités grâce au télétravail.

Au bout de quelques temps, soit cette option vous ira parfaitement, soit vous aurez envie de plus de liberté, il sera alors temps de passer à l’entrepreneuriat nomade :) Et nous serons là pour vous guider, ne vous inquiétez pas !

 

Coworking space à Bangkok
Coworking space

Coworking space / Third place Bangkok


Coworking space à Bangkok

Il a été assez difficile de trouver un coworking space à Bangkok, malgré l’appel sur Twitter que nous avions fait et quelques réponses mais liées à des endroits “free wifi” (donc pas vraiment ce que nous recherchions), nous n’avions rien trouvé. Finalement, en creusant encore sur place nous sommes tombés sur le twitter de “Bangkok Hackerspace” a qui nous avons envoyé un tweet. Il s’agit d’un groupe d’indépendants recherchant justement à créer un espace de coworking dans la capitale mais pour le moment cela reste à l’état de projet, ils nous conseillent donc de nous diriger vers un endroit qu’ils fréquentent régulièrement “Third Place Bangkok”, un espace de coworking. Ahhhhhhh enfin :)

 

Third Place Bangkok est placé à 10 min à pied du BTS “Thong Lo”, je vous conseille donc de vous mettre à l’ombre pendant le trajet qui est un peu long au soleil. Dirigez-vous au deuxième étage et vous entrez dans un espace d’environ 200 m2 avec des tables centrales, des bureaux perchés avec des postes fixes (avec casque) au cas où vous n’auriez pas votre ordi ou sur les canapés à votre disposition.

Les avantages de Third Place :

- Wifi gratuit (même si la connexion rame un peu, mais c’est le cas dans tout le pays)

- 120 baths pour une journée et 800 baths au mois (soit moins de 3 euros et  moins de 20 euros)

- Une boisson comprise (celle que vous voulez !), imaginez donc le rapport qualité/prix avec le tarif de 120 baths payé au début…

- Calme et reposant après la folie de la rue

- Possibilité de grignoter

- Service de photocopies.

Les inconvénients de Third Place :

- Pas vraiment un espace de coworking au sens où nous l’entendons, pas d’animation, juste un partage de bureaux, mais les gens se parlent finalement assez bien et cela n’est absolument pas développé dans le pays, donc un premier pas intéressant.

- La clim à fond (on est décidément pas habitués et on a un peu de mal mais si vous êtes fan ça devrait aller)

Rencontre avec Olivier Languepin

Pendant nos quelques heures passées dans ce coworking space à Bangkok, nous avons posé quelques questions à un français établi en Thaïlande depuis 5 ans. Journaliste de profession, il doit habiter dans une capitale assez centrale pour son travail et a choisi la Thaïlande pour la qualité de vie. Les étrangers ayant la possibilité d’acheter un condominium, la nourriture étant très peu chère et en quelques heures vous avez la possibilité d’être partout en Asie (gros réseau d’avions en partance de Bangkok), la Thaïlande était la solution idéale !

Olivier est journaliste et travaille essentiellement avec la France, Hong Kong et Singapour, en anglais et en français pour des sites comme thailand-business-news.com ou siamnews.net. Plusieurs stagiaires et pigistes travaillent avec lui partout en Asie (global business).

Il nous dit qu’il vient régulièrement dans cet espace de coworking pour travailler mais qu’il n’y a pas d’animation spécifique juste un espace où travailler (et c’est déjà pas mal). Le web étant encore peu développé en Thaïlande, les métiers liés au web sont encore peu présents (donc peu de coworking spaces souvent poussés par ces métiers). Le fait que la 3G soit très peu répandue fait que ces métiers ne sont pas encore très répandue par rapport aux pays voisins comme la Malaisie à priori plus développée sur ce point-là.

IMAG0294-pola
Coworking space

Petit aperçu des espaces de coworking en Asie…

L’un des objectifs de Buzz Trotter est d’aller travailler dans des coworking spaces en Asie pour voir comment le concept est appliqué ailleurs. En effet, d’un pays à un autre le concept du coworking est-il le même ? Nous souhaitons donc partir à la rencontre des personnes ayant créé ces espaces, car chaque coworking space a son histoire…

Le départ étant prévu pour mars, d’ici là nous allons déjà vous faire un premier état des lieux des espaces de coworking que nous avons repérés dans les pays que nous visitons et nous espérons que vous pourrez compléter la liste si jamais vous en connaissez d’autres !

Pour le moment, nous avons trouvé des espaces de coworking essentiellement dans les grandes métropoles, ce qui est assez logique, mais nous sommes sûrs qu’il y en a d’autres.La plupart de ceux que nous avons repérés se trouvent sur Coworking Visa, il s’agit donc là de se faire une idée via le site internet de ces coworking spaces…

Séoul // COREE
East 4
Celui-là m’attire tout particulièrement car beaucoup d’événements ont l’air d’y être organisés. On sent que c’est créatif et que le concept de coworking est bien appliqué. En tout cas c’est ce que nous dit le site, donc nous verrons sur place pour un compte-rendu en réel !

> Co-Up
J’ai du traduire la page avec Google car tout était écrit en coréen, c’est malin je ne vous raconte pas les perles :) En tout cas, pour info le prix d’une journée de coworking est fixé à environ 6 euros, et permet d’avoir un bureau dans l’espace de coworking. Leur idée est de “pousser” les gens à se parler entre eux par le biais d’animation et de petites annonces lorsqu’on recherche un autre coworker pour un projet en particulier, par exemple.

> Seoul Space
Il n’y a que des hommes dans l’équipe de ce coworking ! Mais plus qu’un coworking space, Seoul Space est un incubateur de start-up et se veut comme un moteur dans le développement des jeunes entreprises. Un petit tour pour rencontrer les fondateurs devrait être intéressant !

Tokyo // JAPON
Moboff
Espace créé par un ingénieur brésilien travaillant dans l’immobilier à Tokyo (vous suivez ?), cet espace de coworking se veut être un réseau “vivant” pour faire le lien entre les indépendants. Ici, pas uniquement des web addicts mais aussi des décorateurs, des gestionnaires de restaurant… En plein coeur du quartier tendance Harajuku ;)

Dheli // INDE
Moonlighting
Chez Moonlighting, on se croirait dans un petit cocon pour travailler confortablement et ça donne envie ! Pour 5 euros par jour environ, cet espace de coworking propose aussi des chambres pour les travailleurs de passage (genre nous !). Pas mal non ?

Beijing // CHINE

> Alors à Beijing (Pékin) il y a des initiatives mais à priori peu d’espaces ouverts concrètement ! Alors qu’à Shanghai il y en a quelques un mais on n’y va pas… Sinon j’ai trouvé un blog sur le coworking à Beijin qui parle de notre Cantine française :)