Browsing Category

Expatriation Angleterre

Expatriation Angleterre

Colorful #GayPride

20190823_115848Avant de voir que c’était prochainement la Gay Pride à Manchester, j’ai surtout vu les couleurs de l’arc-en-ciel utilisées partout dans la ville.

Dans chaque recoin, sur chaque enseigne, dans toutes les vitrines on peut voir un petit drapeau arc-en-ciel, c’est impressionnant. Toute la ville revet les couleurs pour la Gay Pride. J’ai appris qu’en fait Manchester était très réputé pour sa GayPride et que beaucoup de personnes venaient des 4 coins de l’Europe pour y assister. Du coup depuis plusieurs jours, on voit défiler des personnes arborant les couleurs sur leur tee-shirt, leurs chaussures ou leur chapeau, c’est très vivant et joyeux. Malheureusement, nous ne pourrons pas assister au défilé samedi (24 aout 2019) parce que figurez-vous qu’il va faire un temps de foufou par ici et qu’on a décidé de partir toute la journée explorer la campagne alentour.

Mais dans tous les cas ces quelques jours avant m’auront bien donné envie d’y participer l’année prochaine !

Cette année, il y aura en concert Emili  Sandé et Ariana Grande notemmant !

Pour en savoir plus : https://www.manchesterpride.com/

Expatriation Angleterre

Recherche appartement ou maison…

Cet article n’est pas sponsorisé par M6 et Stéphane Plazza mais peut-être qu’il aurait du :) Début juin, nous décidons de partir 4 jours pour trouver un logement car le temps presse et dans 1 mois nous sommes censés rendre les clés de notre maison.

Vincent est très confiant sur le résultat de nos recherches, quant à moi je suis plus mitigée… entre le Brexit qui ne nous donne pas un avantage, le fait que nous n’ayons pas de contrat anglais à présenter et le timing plutôt serré, je ne suis pas sereine.

Nous nous envolons sous une pluie battante bordelaise (pour nous préparer au temps des jours à venir j’imagine) et arrivons à Manchester… sous la pluie. Nous avions déjà booké plusieurs visites pour la journée, TOUTES étaient pourries.

Le soir à l’hôtel il est temps de reprendre les sites internet immobiliers et d’éplucher les annonces. Le lendemain nous avons encore 4 visites… TOUTES pourries. Quand je dis “pourries” c’est qu’aucune ne correspondait à nos critères : soit la moquette était dans la salle de bain, soit il manquait une chambre, soit le quartier ne nous allait pas. Je veux dire qu’on n’a pas des critères de foufou non plus mais bon là vraiment c’était pas top.

Il a fallu qu’on attende le 3ème jour de pluie intense pour visiter une maison qui avait l’air pourrie sur le papier mais qui n’était moins en vrai (oui on avait élargi nos critères). La visite se passe super bien et on s’imagine bien dans cette maison pleine de charme anglais mais sans double vitrage (ce qu’on va regretter en plein hiver). Le quartier est top, l’école pour Poupette est dans la rue, il y a un jardin et de l’espace dans la maison, bref on signe.

Enfin on signe c’est un grand mot car on dépose de l’argent liquide pour garder la maison le temps qu’ils vérifient notre dossier. Nos comptables sont contactés pour savoir si on a bien des entreprises et si on est digne de confiance (!).

Après 15 jours d’attente, la réponse tombe : BANCO on a la maison !!

20181206_162544
Expatriation Angleterre

Petit week-end à Manchester

Un vent de liberté s’est abattu sur nous, des mois que nous n’étions pas partis à 2 en week-end ! Alors certes c’est pour une mission repérage mais quand même il faut profiter de l’instant et du fait d’être seuls.

Ce qui veut dire : marcher à notre rythme, ne pas s’arrêter tous les 3 mètres, manger quand on veut, dormir d’une seule traite et peut-être faire une grasse mat (bon ça non parce qu’on a essayé d’optimiser le temps sur place !). Bref, nous revenons de 3 jours à Manchester pour visiter le centre ville et certains quartiers que j’avais repéré préalablement et voilà le petit compte rendu. Comme je vous l’avais dit dans le précédent article, notre choix s’est porté sur Manchester pour sa ligne directe avec Bordeaux, ses tarifs corrects pour la Grande-Bretagne, son style qui a l’air de nous correspondre (pas trop posh, pas trop industriel mais quand même, avec un peu de bâtiment historique et une communauté française un peu pour moi :D).

Direction Manchester le vendredi, avec une arrivée à 20h à l’hôtel. Pour trouver notre bus nous avons demandé à un couple d’une soixantaine d’années, très très sympa (mais j’ai l’impression de tout le temps tomber sur des gens sympas en UK, avec le smile et tout), qui nous ont parlé en Français (crotte j’ai pas pu montrer l’étendue de mon talent !). Ils ont été ravi de nous renseigner et nous d’échanger avec eux sur la ville et le quartier que justement on visait : Didsbury.

20181206_162635Le soir, nous avons mangé au restaurant et j’aurai du me méfier de la carte du menu qui faisait 4 km de long, car comme le dit notre ami Philippe Etchebest, c’est impossible de savoir réaliser tous les plats d’une carte aussi longue… bah là j’ai du prendre LE truc que personne ne prend d’habitude (en gros j’ai pas pris un burger ou une pizza, mais un risotto =>> erreur) et j’ai chopé une intoxication alimentaire. Ceux qui ont déjà voyagé avec moi savent qu’il m’arrive TOUJOURS quelque chose en voyage… toujours. Bref, j’ai passé une nuit blanche à me tordre d’une douleur atroce en me disant que j’allais mourir là dans un hotel anglais sans avoir vu Manchester !

Le lendemain, crevée, courbaturée, et malade j’ai quand même bravé la pluie et nous sommes allés dans le centre de Manchester. Marchés de Noël dans toutes les rues, une ambiance conviviale, beaucoup de centres commerciaux mais aussi de jolis bâtiments et surtout beaucoup moins de buldings immenses comme on en avait vu à Birmingham. Ca me plait beaucoup plus et à Vincent aussi… ouf ! Les quais sont très bien aménagés, des péniches donnent un petit air de vacances (oui même sous la pluie) et les balades sont nombreuses. Ensuite, nous avons repris le bus et sommes partis à Didsbury un quartier dont on m’avait parlé sur les forums de Français à Manchester, qui semblait ressembler à un village avec des commerces de proximité, le tram, les bus et l’aéroport pas loin. On l’a vu de nuit, hein, parce qu’à 16h c’est la nuit noire (la nuit noire obscure même) mais le charme a opéré. Les écoles du coin sont bonnes (la référence est l’Ofsted mais je vous en reparlerai), il y a plusieurs parcs, c’est familial, bref bon point. Mais le budget logement sera sûrement plus important, à voir donc.

(Le soir je regarde X Factor parce que ça vaut le détour avec Robbie Williams et les “ohhhh myyyyy goooooodddddd you’re AMAZING”)

20181202_154609Le lendemain direction CHESTER, une magnifique ville touristique à 1h de train de Manchester et 45 minutes en voiture. Je l’avais mise dans notre liste parce qu’elle me semblait être le bon compromis en taille de ville, (100 000 habitants) et dans le fait qu’il se passait beaucoup de choses là bas. J’ai adoré cette ville, vraiment si vous êtes dans le coin foncez. La ville est remplie de maisons à colombages noir et blanc, des fameux “Chester Rows” (des galeries marchandes anciennes surélevées par rapport à la rue piétonne), d’une horloge magnifique, d’un grand champs de course, de remparts qui permettent de faire le tour de la ville. Bref, un gros coup de coeur. Nous nous sommes projetés là bas, mais on s’est dit aussi que c’était quand même  45 minutes de l’aéroport et à 1h du centre de Manchester… Et qu’on s’était dit qu’on voulait vivre dans une grande ville, une ville où on puisse laisser la voiture de côté au maximum.  Alors que faire ? On garde dans le coin de notre tête mais on privilégiera quand même Manchester.

Lundi, dernière matinée, nous avons visité le quartier de SALE au sud de Manchester, que nous avons beaucoup apprécié. Nous sommes entrés dans une école pour demander des renseignements comme ça au pif, ça m’a permis d’exercer mon anglais et de voir une fois de plus la gentillesse des gens (gros sourire, je parle doucement, je te donne toute la documentation possible de la terre…). On était conquis et PAF on s’est rendu compte qu’on s’était gouré de ligne de tram et qu’en fait celui là n’allait pas du tout à l’aéroport et qu’en fait il nous fallait 1h pour y aller en repassant par le centre ville de Manchester… huhuhu #teamboulet.

20181206_162544

Retour à Bordeaux et plein de questions dans la tête forcément ! Mais Manchester semble être notre destination future, elle répond à beaucoup de nos critères et nous devons faire des choix. Alors oui j’aurai préféré une ville plus “belle”, plus “attractive”, mais honnêtement je veux surtout qu’on soit bien, que nos enfants soient dans une bonne école et s’adapte et que notre logement nous convienne car on va passer un max de temps à l’intérieur (lol).

Prochaine étape ? Un autre week-end là bas en avril histoire de valider le quartier et d’aller voir directement les écoles !

carte-angleterre
Expatriation Angleterre

Le choix de la ville anglaise

Previously dans Buzz Trotter…

Nous avons donc décidé cet été de partir vivre en Angleterre (article ici). Lors d’un séjour en août on avait déjà visité quelques villes : Birmigham, Bristol, Northampton et Oxford mais aucune n’avait retenu notre attention.

- Birmingham : je n’ai pas du tout aimé le centre ville

- Bristol : j’ai adoré mais beaucoup trop cher en terme de loyer

- Northampton : nous avons des amis là bas mais la ville fait vraiment tristoune

- Oxford : j’aime beaucoup aussi mais trop loin d’aéroport pouvant nous ramener à Bordeaux.

Oui parce qu’en fait, comme nous n’avons pas de contraintes de ville, puisque nous partons de notre plein gré (y’en a qui disent qu’on est fou de partir de notre plein gré en Angleterre ahaha) du coup on n’a pas d’obligation de ville. Et plus on a le choix plus c’est compliqué ! Forcément parce qu’on a peur de se tromper dans notre choix, de tout changer pour une ville où finalement on ne sera pas bien. Donc on s’est imposé des critères et le 1er est que la ville doit être reliée à Bordeaux en direct pour qu’on puisse revenir facilement voir les papis et mamies.

Il nous reste donc sur la liste : Birmingham, Bristol, Londres, Manchester, Liverpool

Londres est d’office éliminée, trop cher, trop de français ^^.

Reste dans notre besace Manchester et Liverpool !

Alors là j’avoue que je ne pensais pas aller si haut dans la carte de l’Angleterre :) Je ne connaissais pas du tout et à part les Beattles qui viennent de Liverpool et l’équipe de foot de Manchester, rien ne m’inspirait ! J’ai quand même passé beaucoup de temps sur internet à me renseigner sur les 2 villes, j’ai parlé avec quelques mamans vivant là bas, nous avons vu que Ryanair allait ouvrir prochainement d’autres vols vers Manchester du coup nous avons décidé de nous pencher plus sur cette ville.

A cela nous avons tout de même ajouté la ville de Chester, au sud de Manchester (environ 45 minutes) qui a l’air magnifique et qui en plus est assez touristique, ce que j’aime bien dans les villes (ça veut dire qu’il y a des choses d’organisées, du monde, de l’activité quoi !)

Reste plus qu’à valider la ville après un week-end dont nous venons juste de revenir et qui fera l’objet d’un prochain article très vite (juste le temps de trier quelques photos !)

Vous connaissez ces villes ?

fd49f2054f1f2816e92f60fd366b22dd
Expatriation Angleterre

Minimalisme

MINIMALIME : Un seul mot qui veut dire beaucoup de choses ! Cela fait quelques temps qu’on consomme moins et qu’on achète beaucoup d’occasion. Le passage à la recyclerie est régulier, surtout pour désencombrer notre maison qui, avec 2 enfants, s’est un peu encombrée sans qu’on le remarque trop :) Mais on est encore loin du compte…

Une très grande partie de nos meubles a été acheté d’occasion et même si au tout début, il y a quelques années quand on s’est rencontré et que Vincent était déjà bien friand d’occasion, je n’étais pas super chaude il faut bien le dire. Cela me parait tellement normal maintenant ! Bref, comme on a prévu de vendre notre (grande) maison pour déménager à l’étranger, et qu’on va sûrement repartir en location dans une surface plus petite, je me dis que c’est l’occasion de faire le grand vide ! J’avais déjà lu pas mal de trucs sur le minimalisme et vu quelques reportages mais c’est comme tout, sur le coup on est à fond et puis les semaines passent et on oublie. Régulièrement je refais le tri mais finalement le plus grand tri qu’on fait c’est quand même quand on déménage. A chaque déménagement (et il y a en a eu beaucoup), j’ai vidé un maximum d’affaires, vendu, donné… Avant notre départ en Asie, on avait fait une vente chez nous à nos amis et connaissances d’une grande partie de nos affaires et ça avait bien fonctionné. On avait mis chez nos parents que très peu d’affaires finalement par rapport à ce qu’on avait entassé dans l’appartement.

J’aimerai vraiment refaire ça pour notre départ en Angleterre, déjà parce qu’on aura plus petit là bas, parce qu’un déménagement ça coûte quand même cher et que ça correspond de plus en plus à notre façon de vivre aujourd’hui. C’est juste difficile de se débarrasser des choses quand on vit avec et qu’on s’attache.

J’ai vu plusieurs projets de minimalisme et notamment le projet “333″ que j’aimerai bien suivre car c’est très concret. Vous pouvez retrouver d’autres articles là dessus ici, ou ici et là.

Pourquoi ce projet ?

> Nous avons une ENORME armoire dans l’une de nos chambres, donnée par les anciens propriétaires qui clairement ne voulaient pas la démonter.

> On a dit banco parce que ça fait une grande surface de rangement, mais qui dit grande surface dit remplissage maximum !

> Du coup on a beaucoup de place pour entasser n’importe quoi et surtout des vêtements (enfin moi… mais bon si Vincent trie je suis sûre qu’il pourra se débarrasser de la moitié.

> Sauf que pour vendre, nous aimerions virer cette armoire pour montrer la taille réelle de la pièce complètement mangée par l’armoire;

> DONC : on doit vider et mettre 2 petites commodes.

Tu vois le problème ? Il va falloir désencombrer à fond les ballons.

L’objectif du projet 333 c’est de conserver 33 pièces (chaussures et accessoires compris) pendant 3 mois le temps d’une saison. Finalement tu peux rester pour toujours avec 33 pièces significatives pour toi et c’est bien suffisant (bon peut être échanger entre hiver et été quand même !). Honnêtement je pense que ça sera difficile pour moi de faire chaussures et accessoires compris dedans mais pourquoi pas, finalement je mets tout le temps les mêmes boucles d’oreilles :) Ca va me permettre de faire un grand tri dans mes vêtements, même si je le fais régulièrement j’ai encore tendance à garder ça “au cas où” ou ça “parce qu’on me l’a offert”. Comme c’est le début de l’hiver je me dis que c’est le moment parfait pour mettre en place ce projet et éliminer le superflu.

Mais je fais quoi du superflu ? Je vais en donner une bonne partie parce que soyons honnête j’ai surtout des vêtements de grandes enseignes, pas de quoi les revendre ! Pour le reste (surtout les sacs à main en fait dont j’étais boulimique il y a une dizaine d’années) je vais essayer de les revendre sur Vinted.

Bon déjà un beau projet hein ! Pour le reste du désencombrement on verra au fil des mois avant le grand décollage mais dans tous les cas il va falloir diminuer sérieusement nos possessions et ça va faire du bien ! Je crois que je n’ai jamais été aussi soulagée en rentrant de 6 mois d’Asie sac à dos que de voir que j’avais tenu autant de temps avec si peu d’affaires :)
A bientôt !

Photo : source