Categories
Thailande

Escale à Hong Kong

L'une des rues animées de HK

Après 3 heures d’attente, 3 plateaux repas, 4 films regardés, 11h de vol et pas un oeil de fermé, nous voilà arrivés à Hong Kong première étape de notre périple. L’heure qu’il est ? Ohhh juste 00H30 pour nous et 7h30 pour Hong Kong qui se réveille doucement, quand à nous, nous commençons notre deuxième journée sans avoir fermé l’oeil de la nuit. Mais vaille que vaille, c’est parti pour affronter la ville qui fourmille !

Une première réflexion, les gens sont charmants à l’aéroport, très jeunes et tout sourire, déjà nous sommes bien contents, oui on est bien en Asie :) Ultra bien desservi, l’Aéroport d’Hong Kong permet de prendre un métro qui nous emmène vers le centre ville en 20 min. Il suffit de passer l’immigration, un coup de tampon plus tard et nous voilà dans le métro direction la station “Hong Kong”.

Un petit bouillon tomate boeuf, humm c'est bon

La faim se fait sentir, est-ce le décalage horaire, le fait d’être à l’air libre (pollué mais libre) mais en tout cas on va casser la croûte dans le premier resto qu’on trouve. On commence à regarder la carte jusqu’à ce que la fille nous dise “breakfast”, ah oui c’est vrai c’est le matin donc soupe avec nouille pour tout le monde ! Finalement comme on ne sait plus très bien l’heure à laquelle on vit ça passe sans mal et c’est même plutôt bon. On reprend la marche (une bonne dizaine de kilomètres dans la journée au final), des grattes-ciel à n’en plus finir, des petites rues pleines de gargotes, un marché bouillonnant de monde, des travaux un peu partout, un port très dynamique (des ferries, des marchandises…)… Bref on sent que cette ville bouge et est ouverte vers l’extérieur grâce à son accès direct à la mer.

 

La fatigue commence à se faire sentir, une pause régulièrement pour reprendre des forces et essayer de ne pas penser qu’en France il est 4h ou 6 h du mat !

Prochaine étape : encore quelques heures à attendre à l’aéroport d’Hong Kong d’où j’écris ces quelques lignes (ouais y’a le wifi partout gratuit) et ensuite direction Bangkok où l’hôtel nous attend près de l’aéroport. Eh oui nous reprenons l’avion demain pour le sud de la Thailande, on s’arrête plus !

Bon quand est-ce qu’on dort maintenant ?

Des petites cabines wifi partout dans la ville pour rester connecté !

 

Categories
Thailande

I Love Trip – Thailande J-5

Dans quelques jours nous serons en Thailande, donc ce sera probablement le dernier article avant de partir ! Oui parce qu’après faudra faire le sac, penser aux derniers détails, imprimer les billets…bref y’a du boulot. Plusieurs d’entre vous ont demandé pourquoi nous partions 3 semaines maintenant pour repartir deux mois après, effectivement c’est une bonne question ! En fait au départ, la Thailande devait être notre voyage de vacances annuelles, puis nous avons décidé de partir 6 mois. Nous nous sommes donc posés la question d’annuler les billets Thailandais pour nous concentrer sur notre départ en mars. Malheureusement les tarifs pour annuler étaient bien trop importants et finalement on s’est dit que cela nous ferait un voyage “test” avant le grand départ. L’un dans l’autre, on s’en sort pas trop mal non ?

Alors même si au début cela devait être des vacances finalement nous partons tous les deux avec des devoirs à faire, la vie de freelances quoi :) Mais cette perspective me réjouit car nous allons pouvoir justement expérimenter pendant 3 semaines le fait d’être “location independant” (à dire avec l’accent anglais please).

Quelle organisation pour partir ?

– Les sacs à dos vont faire partir du travail de ce week-end, je mets quoi dans ma valise pour ne pas que ça pèse 4 tonnes ?? Surtout qu’il ne faut pas oublier la base avec l’ordinateur, l’appareil photo, la caméra, le livre….

Notre ligne SIP fonctionne, les tests ont été concluants pour moi avec OVH (Vincent c’est plus compliqué avec Skype à priori). J’ai mis en place le répondeur, le logiciel sur l’ordinateur et les alertes mails lorsque j’ai des messages.

– La plupart de nos dossiers sont sur Dropbox et partagés avec nos associés qui restent à Bordeaux. Ainsi, nous pourrons travailler en partage depuis la Thailande.

– Quelques documents ont été scanné comme par exemple la petite carte avec une grille de chiffre demandée par la banque pour faire des virements. C’est bête mais je m’en suis rendue compte hier, lorsque j’ai du faire un virement qu’il me fallait le chiffre de la case F4…euhh oui bah je vais scanner ce truc avant d’en avoir besoin à l’autre bout de la Terre.

– Les billets en tout genre ont été imprimé et rangé : train, avion pour la Thailande, avion pour Krabi (ville du sud) avec l’aller ET le retour c’est mieux.

– Faire un peu de change, pas grand chose juste histoire d’avoir de quoi sur soi, notamment à Hong Kong avec notre escale de 15 heures et pour les premiers temps en Thailande. Après sur place, il y a de quoi faire, la Thailande est très “touristes friendly”.

 

Voilà, comme dirait l’autre, y’a plus qu’à. J’aime particulièrement cette phase d’avant départ, où on a le sourire pour pas grand chose, où on s’imagine là bas, où on pense à sa valise, au moment où on va arriver à l’aéroport. J’aime me dire que cela va bousculer notre quotidien, qu’on va faire des rencontres, voir des choses incroyables, qu’on va revenir boosté pour mieux repartir. En gros, j’aime voyager :)

Categories
Thailande

La Thaïlande, le test grandeur nature

Dans quasiment 1 mois, nous partons en Thaïlande pendant 3 semaines. Au départ, ces billets ont été pris pour nos vacances annuelles, sauf que changement de projet oblige, nous avons décidé de les utiliser comme test avant le grand départ. Un bon moyen de savoir comment nous allons nous organiser sur place et si ce que nous emporterons sera suffisant ou de trop, afin d’ajuster le tout avant mars.

Oui j’aurai préféré partir 3 semaines sans vous donner de nouvelles, en adoptant le mode “en vacances j’oublie tout, plus rien à faire du tout” mais bon, il faut savoir faire des sacrifices parfois. Etre indépendant, c’est aussi savoir s’adapter et puis de toutes façons j’ai rarement réussi à décrocher pendant mes vacances et Vincent aussi… La raison est simple, si pendant 3 semaines tu te coupes du monde (et donc de tes clients), tu ne travailles pas, donc tu ne gagnes rien. Jusque là ça se tient. Alors, quand tu sais que l’année prochaine tu as un gros projet nommé Buzz Trotter qui va te faire partir pendant 6 mois, tu te dis que travailler pendant ces 3 semaines thaïlandaises ça ne sera pas du superflu…

Pendant ces 3 semaines de test :

– nous ferons la rencontre de Cody Mc Kibben, créateur du blog Thrilling Heroics pour l’interviewer.

– nous tenterons de croiser une autre initiative de Tour d’Asie “Notre Grain d’Asie” dont le but est d’aider bénévolement quelques associations locales.

– nous travaillerons dans une cahute, sur une plage, avec un cocktail, le tout au soleil (ça c’est pour vous faire baver)

– nous essayerons de débusquer des coworking spaces pour savoir comment cela se passe là bas.

– nous découvrirons tant que nous pourrons le pays, notemment grâce vos nombreux conseils !

Et si vous êtes dans le coin au mois de décembre, surtout tenez-nous au courant ce sera l’occasion de se croiser !

Stay tuned comme disent les anglophones, car mon anglais est désormais un peu meilleur :)

Categories
Thailande

La Thaïlande, un moment de vacances

J’ai longtemps boudé la Thaïlande, trop touristique, trop “facile”, trop commune… Je préférais voir d’autres pays avant en me disant qu’il serait toujours temps de faire la Thaïlande. Puis finalement, un jour on s’est dit que ce serait sympa un pays avec des plages magnifiques, une culture passionnante et de bons petits plats. La Thaïlande est donc revenue au programme mais pour les vacances. Elle ne fait donc pas partie de notre périple de 6 mois, nous partons en décembre pour déconnecter et profiter des cocktails, il faut l’avouer !

En fait les billets d’avion étaient pris avant notre décision de partir 6 mois, résultat nous nous sommes posés beaucoup de questions quant à la pertinence de garder nos billets puisque nous partions 3 mois après. En fait, on s’est dit que cela pourrait être une bonne mise en jambe pour la suite. Nous allons pouvoir commencer à gérer nos sociétés à distance, pour moi confier quelques clients à une autre rédactrice, pour Vincent configurer ses serveurs pour qu’un maximum de choses se fassent automatiquement… Cela nous donnera l’occasion de commencer en amont à nous organiser et à voir comment on fonctionne loin de tout. On n’oublie pas par contre que ce sont nos vacances de l’année donc j’ai bien l’intention de faire un peu de farniente, quoi que cela ne durera pas longtemps pour moi, la plage un peu mais pas trop :)