Comment rester connecté en toutes circonstances ?

Plus on avance dans ce voyage, plus on se dit que c’est bien d’avoir fait un “pré-voyage” avant de partir 6 mois. Cela nous permet de mettre le doigt sur 2 ou 3 choses à savoir pour la prochaine fois et notamment pour les connexions internet. Pour le moment, nous n’avons pas trop de souci à trouver du wifi, sauf que parfois le wifi proposé est en fait résumé à un poste internet accessible à tous… Ce qui n’arrange pas nos affaires lorsqu’on sait qu’on va y rester collé plusieurs heures ou qu’on a des documents à envoyer depuis notre ordinateur. Heureusement, nous avons trouvé, notamment à Krabi dans le sud de la Thailande, une guesthouse particulièrement “location independant friendly”. Le wifi est accessible partout, même depuis les chambres, parfait donc pour les réunions Skype ou tout simplement pour être tranquille pour travailler.

Récapitulatif des petites choses à savoir pour le moment :

Ranger ses câbles c'est bien :)

 

- Donnez un créneau horaire assez large à vos clients pour les contacter, car malheureusement il est parfois difficile d’être rentré pile à l’heure pour faire un rdv. Si vous dites entre 16h et 18h et que c’est vous qui appelez, vous n’aurez aucun problème.

- Ayez toujours une clé usb avec vous, ainsi si vous êtes sur une île perdue vous pourrez quand même envoyer quelques données par mail depuis un poste fixe (devis, article, …)

- N’oubliez pas vos écouteurs pour vos appels via ordinateur et rechargez dès que vous pouvez vos différents appareils, histoire d’être sûr de ne pas tomber en rade.

- Et pour ceux qui n’ont pas envie de démêler leurs câbles constamment (comme Vincent), ayez une ou plusieurs pochettes (comme Julie) pour ranger tout ça !

 

 

2 Comments
  1. Wijet
    • BuzzTrotter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
P1030302
Escale à Hong Kong

Après 3 heures d'attente, 3 plateaux repas, 4 films regardés, 11h de vol et pas un oeil de fermé, nous voilà...

Fermer