Le coworking en Thailande, alors c’est comment ?

Ca y est, nous avons décidé de quitter Chiang Mai vendredi pour nous rendre à Luang Prabang au Laos après 2 jours de traversée en bateau. Traversée que nous ferons samedi et dimanche, pendant le week-end pour être opérationnels lundi (vous avez vu cette organisation???).

Donc, après avoir passé près de 3 semaines en Thailande en décembre, puis encore 3 semaines à Chiang Mai dans le nord, nous avons fait un peu le tour du coworking en Thailande, oui ça va vite.

Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que le gouvernement n’est pas forcément “ouvert” avec les étrangers qui travaillent sur le territoire, résultat le coworking est très peu développé pour ne pas trop éveiller les soupçons sur les milliers de personnes qui travaillent depuis la Thailande pour leur pays d’origine. Ceci est une partie de l’explication, mais la plus grosse partie de l’explication est surtout locale car le web est encore peu développé ici et surtout les métiers autour du web. Résultat les seules personnes qui pourraient être intéressées par des espaces de coworking (car on est bien d’accord qu’à la base il s’agit souvent de personnes issues du web) sont des étrangers et donc c’est le serpent qui se mord la queue, si vous voyez ce que je veux dire ? Ceux qui voudraient avoir des espaces doivent se faire discrets et ceux qui pourraient en ouvrir n’en éprouvent encore pas trop l’envie…

Au final, très peu d’espaces puisque nous n’en avons trouvé qu’un seul à Bangkok et aucun à Chiang Mai qui font partie des plus grandes villes de Thailande. Par contre, de nombreuses rencontres informelles sont faites notamment au moment des Beercamps ou dans des cafés wifi qui pullulent dans les villes.

Certains sont plus prisés que d’autres et notamment ceux qui se vendent comme “coworking space” à l’image de Baan Ped Café. Ce café propose des bureaux à l’année avec la possibilité de passer en journée et de se connecter au wifi, l’ambiance est sympa mais on est loin d’un coworking space comme on l’entend en France par exemple ! C’est ici que nous avons passé deux après-midis pour tourner certaines vidéos dont on vous parlera plus tard.

En résumé, le coworking en Thailande c’est :

- Pas encore développé, même si les idées fusent, rien ne se met en place.

- Des rencontres informelles, quand on creuse un peu on découvre un réseau

- Un Barcamp à Chiang Mai

- Des cafés wifi où il fait bon rester toute l’après-midi avec un chocolat frappé et la clim :)

Et si on en croit l’article “Top 10 coolest offices around the world“, au Laos on devrait trouver quelques cafés sympas (avec une french touch à priori ==>> Croissants nous voilà !!!!)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
outofborders
Rencontre avec François en Inde depuis 4 ans

Alors c'est l'histoire d'un français, qui nous a contacté sur Buzz Trotter, qui partait en Australie mais en passant par...

Fermer