Browsing Tag

digital nomad

Copenhague-coworking2
Coworking space

Coworking spaces et autres lieux à Copenhague

On ne perd pas les bonnes habitudes de vous donner quelques informations sur des destinations parfaites pour les technomades ! Aujourd’hui, c’est donc la ville de Copenhague qui est à l’honneur car nous y passons une petite semaine avec la même organisation que nous avions en Asie, c’est-à-dire travail le matin et balade l’après-midi. Un bon moyen de profiter du superbe temps qu’il y a en ce moment pour voir la ville, l’ancien port, et la fameuse sirène d’Andersen, tout en continuant les dossiers en cours.

Au fil de nos balades, nous avons repéré qu’il était très facile de travailler dans les cafés à Copenhague, beaucoup de personnes le font d’ailleurs car le travail à domicile est assez répandu. Les horaires de travail étant espacées entre 8h et 16h30/17h, beaucoup de travailleurs rentrent chez eux pour profiter de leur famille et continuent de travailler depuis leur domicile. Il est aussi possible de travailler depuis chez soi en fonction de son employeur. Pour les indépendants, même chose qu’en France, les cafés wifi, coworking spaces et autres lieux de travail sont ouverts.

Nous avons donc sélectionné quelques coworking spaces dans le centre de Copenhague. Malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion (encore) d’y aller, donc si vous connaissez n’hésitez pas à nous donner votre avis.

Sinon, nous avons repéré un lieu parfait pour travailler dans un cadre magnifique et gratuit en plus : la Bibliothèque Royale(Royal Library), en plein cœur de Copenhague. Cet immense bâtiment vaut vraiment le détour, puisqu’il allie la modernité de sa façade, à une architecture intérieure ancienne pour la partie bibliothèque. De nombreux espaces de travail sont dispersés un peu partout avec de grandes tables, des prises électriques, le wifi, un fax, une imprimante, bref tout ce qu’il vous faut pour travailler. Nous avons passé un peu de temps là-bas parce que c’est immense et que cela donne envie de se caler à une table pour bosser, c’est dire !

Nos amis expatriés ici ont l’air de bien se plaire dans ce pays où il est “interdit d’interdire” sauf si cela est explicitement écrit. Il y a donc un petit vent de liberté qui souffle par là, une ville à découvrir en tout cas…

travail-nomade-alicante
Rencontres

David Louis, un entrepreneur nomade en Espagne

Nous connaissons David depuis quelques temps dans le cadre du coworking à Bordeaux. David a créé sa société de formation depuis plusieurs mois et a profité des vacances d’été pour partir 2 mois en Espagne en mode “entrepreneur nomade”. Nous sommes bien contents de voir que cela inspire d’autres personnes, voici un extrait du témoignage de David, que vous pouvez retrouver entièrement sur son site.

Je suis parti durant 2 mois en Espagne à Alicante. Ma femme étant en congés parental, on s’est dit que ça serait super de passer l’été tous les 3 avec la petite Gloria-Rose au bord de la mer, voir la famille et les amis. M’occupant de Webset formations, je ne pouvais m’offrir le luxe de 2 mois sans travail et me la couler douce. En effet, l’entreprise continue à tourner : demande de devis, relance clients, préparation du catalogue des formations, comptabilité, etc… Par contre, les stages se terminant mi juin, je ne recevais plus de public. 100% de mes relations se passent par le téléphone et/ou le web. Donc pas besoin d’être au bureau physiquement. C’est en voyant ce qu’on fait julie et Vincent de Buzz trotter que je me suis dis, « Allez, Vamos ! ». Suite…

chambre séoul
Corée du Sud, Outils et astuces de technomades

Comment bien s’installer et travailler à Séoul ? #1 (le logement)

 

Arriver dans un nouveau pays, surtout quand on a l’intention d’y rester un peu, n’a rien à voir avec le fait d’y passer des vacances. L’état d’esprit est différent car on souhaite chercher quelque chose pour du plus ou moins long terme, s’y sentir bien et avoir un minimum de confort. C’est ce que nous faisons en Corée du Sud, à Séoul plus précisément ! Après avoir passé 3 mois dans 4 pays différents, il était temps de se poser un peu et de profiter de la vie coréenne.

 

  • Rechercher un logement à Séoul

La première mission lorsqu’on arrive à Séoul, où dans n’importe quelle autre ville du monde, est de trouver un logement. Nous avons eu de la chance, nous arrivons l’été, les étudiants partent dans leur famille ou en vacances et proposent de nombreux logements au sous-location. Vous pouvez chercher votre prochain appartement parmi ces sites là :

Craiglist : site américain de petites annonces, très performant à Séoul (mais aussi partout dans le monde) au niveau des annonces de chambres et appartements en sous-location. Tous les jours, nous avions plusieurs annonces qui nous correspondaient.

Wimdu : vous êtes mis en relation avec les propriétaires de maison, appartement ou chambre, vous pouvez échanger des mails (mais toujours au sein du site, pas d’échange de mail direct) et moyennant des frais de transaction vous avez votre petit nid. Ce type de site est sécurisé dans la transaction, ce qui peut rassurer les plus frileux.

Airbnb : le principe de ce site est de mettre en relation des propriétaires d’appartement, de maison ou bien de chambre chez l’habitant. Un bon moyen pour passer les premières semaines, mais attention aux frais de transaction.

Roomaroma : même principe que Airbnb, vous recherchez un appartement ou une chambre, ce site vous permet d’être mis en relation avec les propriétaires (frais de transaction ici aussi) . Leur baseline est “Des logements de qualité pour des voyageurs perspicaces”, nous quoi :)

Forum locaux d’expatriés : ils ne sont pas à négliger car dans tous les pays vous trouverez une communauté française qui pourra vous donner des tuyaux sur l’installation et la façon de procéder pour les locations.

Nous allons essayer de faire une série sur “comment bien s’installer et travailler à Séoul”, mais cela pourra sûrement vous aider pour d’autres pays ! N’hésitez pas à nous transmettre des infos si vous en avez en complément de ces articles.

 

7 métiers pour voyager
Outils et astuces de technomades

7 métiers qui vous permettent de voyager

Vous avez décidé de voyager ET de travailler en même temps ? Super idée, mais quel métier faites-vous pour y parvenir ? En effet, nous nous sommes rendus compte pendant nos quelques mois de voyage que les personnes que nous rencontrons ont des points communs et notamment au niveau de leur métier. Le web représente une grande partie des nomades, mais les journalistes et autres rédacteurs sont aussi bien représentés. Voici donc une liste, non exhaustive, de métiers tout à fait appropriés pour se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat nomade :

1/ Rédacteur/blogueur/journaliste

Je suis bien placée pour le savoir, écrire ne nécessite pas toujours de rencontrer ses clients, souvent un coup de téléphone et quelques mails suffisent à échanger sur la thématique et le travail se fait ensuite chacun de son côté. Pour le blogueur, c’est encore plus simple puisqu’il doit surtout gérer son trafic et son propre SEO et cela il peut le faire partout. Quant au journaliste, les demandes de papier se font souvent à distance, cela ne changera donc pas la donne. Ecrire est donc un métier parfait pour devenir nomade.

2/ Graphiste

Tout comme le rédacteur, le graphiste peut prendre sa “commande” à distance et gérer tout son travail grâce à son ordinateur à l’autre bout de la terre. Mes amis graphistes diront qu’ils sont tout de même mieux installés sur leur grand écran que sur leur ordinateur portable et je veux bien les croire. Mais pour quelques mois de nomadisme, je suis sûre qu’une concession peut se faire :) Bref amis graphistes, vous pouvez très bien prendre la tangente et explorer le monde grâce à votre ordinateur portable, et quoi de plus inspirant que tous les paysages et les gens que vous croiserez ?

3/ Traducteur

Anglais, allemand, chinois… et bien d’autres langues vous permettent de voyager sans souci et de travailler à distance, une vraie aubaine ! Tout comme le rédacteur vous pouvez écrire et traduire à distance sans souci grâce à votre ordinateur portable et une connexion wifi, profitez-en pour voyager.

4/ Informaticien/développeur/technicien du web

Vincent pourrait en parler plus que moi, mais tous les techniciens de l’informatique sont aussi très bien placés pour voyager et travailler en même temps. Toutefois, il est nécessaire d’avoir une bonne, voire très bonne connexion pour travailler sur des serveurs qui sont souvent localisés en France. Ce type de métier requiert donc de se renseigner avant car les applications que vous utilisez nécessitent souvent un bon débit, mais rien n’est impossible notamment si vous investissez dans la 3G avec votre téléphone (voir pour la Thaïlande, le Laos et le Cambodge).

5/Community Manager

Gérer une communauté web peut tout à faire se faire à distance, aucun besoin de rencontrer le client ou les internautes qui eux aussi sont derrière leur écran. Le community manager peut donc parfaitement être à Bora Bora pendant qu’il gère sa/ses communauté(s) grâce au wifi. Son seul besoin est un ordinateur, ce métier est donc tout à fait compatible avec le nomadisme. Les community managers ont le vent en poupe en ce moment, il serait peut-être temps d’en profiter pour voyager non ?

6/ Télésecretaire/assistant personnel

Grâce aux nombreuses applications qui existe pour partager des agendas, organiser des réunions ou encore faire des compte-rendus vous pouvez très bien vous lancer ! De nombreux entrepreneurs souhaitent externaliser leurs tâches administratives pour gagner du temps et cela même si la personne n’est pas à côté d’eux. Résultat, vous pouvez très bien être en Amérique du sud tout en gérant l’agenda de vos clients en France, n’oubliez pas qu’avec Skype entre autres, vous pourrez facilement communiquer avec eux. Pourquoi ne pas essayer ?

7/ Et tous les métiers où on passe son temps sur internet ou avec son téléphone (du trader jusqu’au professeur à distance).

Le tout est une histoire d’organisation et de motivation !

Et vous, que faites-vous comme métier ?

A l'hôtel
Coworking space, Outils et astuces de technomades

Où travailler lorsqu’on voyage ?

Partis depuis plus d’un mois et demi, déjà, nous voulions faire un article sur les lieux qu’il est possible de fréquenter pour travailler correctement. Je dis correctement car certains endroits sont difficiles à tenir toute la journée alors que d’autres sont de vrais bureaux, comme à la maison… Alors lorsqu’on voyage et surtout lorsqu’on bouge régulièrement de villes/pays, quels sont les endroits où vous pouvez travailler ?

Café wifi à Bangkok

#Dans un café wifi

Déjà je vais faire un spécial “big up” au True Coffee qu’on retrouve en Thaïlande, au Laos et au Cambodge dans les grandes villes (et peut-être ailleurs). Internet est gratuit, les boissons sont très bonnes, c’est climatisé et on est bien installé. Maintenant que c’est fait, je dirai que les cafés wifi sont votre meilleure option pour travailler assez tranquillement et surtout pour sortir de votre chambre. Dans les grandes villes, vous trouverez des cafés proposant le wifi gratuit (c’est la nouvelle mode) partout, dès que vous vous éloignez, ce sera plus sommaire mais cela dépanne très bien. Attention toutefois, la connection n’est pas toujours des plus rapides et l’énervement peut pointer son nez, alors commandez un nouveau chocolat frappé et ça ira mieux. Il faut apprendre à patienter, à faire les choses plus lentement, même si parfois c’est dur lorsqu’on est habitué à tout faire vite. Pour l’anecdote, j’ai mis 3 jours à télécharger un épisode de Game of Thrones… :)

 

Coworking space à Bangkok

#Dans un coworking space

C’est bien l’idéal et nous en restons convaincus ! Ambiance de travail appropriée, wifi, prises électriques et parfois café/thé offert, on se sent à la maison, ou presque. Par contre, il faut noter dans votre budget de voyage que les coworking spaces peuvent être parfois onéreux lorsque vous venez ponctuellement, de 3 euros à Bangkok ou Vientiane, jusqu’à 10 euros à Kyoto. Si vous pensez y aller tous les jours, faites une ligne budgétaire spécialement pour cette partie. Les coworking spaces nous servent donc surtout lors de gros moments de travail où nous savons qu’il y a des choses importantes à rendre ou si nous partons quelques jours et que nous pourrons moins travailler avant ou après. Malheureusement, nous en trouvons peu, dans chaque pays 1 ou 2 pour le moment et de façon assez sommaire, mais nous ferons un article qui récapitule tout ça bientôt.


 

#A l’hôtel/auberge

A l'hôtel

Clairement, c’est le plus compliqué pour nous ! A deux dans une chambre de 10 m2 on a vite fait le tour…du lit et des possibilités d’organiser nos ordinateurs et notre travail. Quand l’un reste dans la chambre, l’autre va voir si on capte le wifi dehors histoire de s’aérer, quand l’un discute sur Skype, l’autre doit attendre son tour… Résultat, on se retrouve avachis sur le lit toute l’après-midi donc pas du tout dans des conditions de travail qui motivent ! Pourtant, c’est bien la réalité pour une grande partie du temps puisqu’il n’y a pas d’espaces de coworking dans toutes les villes que nous traversons et que dans les cafés wifi (s’il y en a), il faut aussi des prises électriques, deux contraintes que peu de cafés offrent à part dans les grandes villes. Le grand avantage par contre c’est le calme ! Important lorsqu’on a une conférence téléphonique ou besoin de se concentrer.

Ne vous inquiétez pas, on s’en sort très bien avec ces trois options mais voilà pourquoi on colle surtout aux grandes villes qui nous proposent aussi bien de faire du tourisme que de travailler dans des bonnes conditions. La découverte des endroits plus éloignés est donc réservée aux week-ends. On est sérieux hein ? :)

Et vous, comment travaillez-vous lors de vos déplacements ?