Categories
Préparatifs

Assurance voyage ou pas ?

Telle est la question ! Les sites et forums de voyageurs fourmillent d’informations concernant les assurances voyages mais au final cela ne nous a pas plus convaincu que ça d’en prendre une, et ce pour plusieurs raisons :

– Les cartes Visa Premier et Gold Mastercard vous assurent pendant les 3 premiers mois du voyage.

– Les assurances, c’est comme lorsqu’on achète un ordi, s’il doit y avoir un problème c’est au début sinon c’est pas de chance…

– C’est un budget assez important pour 2 et étant donné qu’on va 1 fois par an chez le médecin (et encore) ça serait ballot d’en avoir besoin pile pendant ces 3 mois.

Alors vous me direz, “c’est quand on en prend une qu’on n’en a pas besoin et inversement”… Et vous aurez raison, surtout qu’en voyage je suis Josiane Balasko doublée de Pierre Richard. Mais quand même, j’ai eu maintes fois des aventures folkloriques (au Brésil notamment je vous laisse lire) et au final j’ai toujours réussi, soit à me débrouiller avec ma trousse de secours soit à trouver des gens sympas pour m’aider.

Les cas les plus graves couverts par l’assurance voyage sont :

– La perte des bagages : vu ce qu’on aura dedans, on s’en remettra.

– L’annulation des vols : les montants ne sont pas si élevés qu’il faille prendre une assurance.

– Les rapatriements : alors là j’ai envie de dire que ça serait vraiment pas de chance du tout, mais que ça arrive malheureusement…

– Remboursement des frais médicaux et d’hospitalisation : là encore faudrait avoir pas de bol pour avoir un problème en 3 mois, mais sait-on jamais.

A côté de ça, une fois encore je me dis que si pour le coup nous n’avons pas de bol on sera bien content de l’avoir cette assurance ! C’est comme tout, la mutuelle je dois la payer depuis 10 ans elle ne m’a presque jamais servie, le jour où j’en aurai besoin je serai contente. Alors peut-être qu’on peut prendre une assurance que si on a un problème non ? J’imagine qu’elles sont effectives assez rapidement une fois l’inscription.
Alors assurance voyage ou pas ? Vous faites comment de votre côté ? Des expériences ?

Categories
Coworking space

Petit aperçu des espaces de coworking en Asie…

L’un des objectifs de Buzz Trotter est d’aller travailler dans des coworking spaces en Asie pour voir comment le concept est appliqué ailleurs. En effet, d’un pays à un autre le concept du coworking est-il le même ? Nous souhaitons donc partir à la rencontre des personnes ayant créé ces espaces, car chaque coworking space a son histoire…

Le départ étant prévu pour mars, d’ici là nous allons déjà vous faire un premier état des lieux des espaces de coworking que nous avons repérés dans les pays que nous visitons et nous espérons que vous pourrez compléter la liste si jamais vous en connaissez d’autres !

Pour le moment, nous avons trouvé des espaces de coworking essentiellement dans les grandes métropoles, ce qui est assez logique, mais nous sommes sûrs qu’il y en a d’autres.La plupart de ceux que nous avons repérés se trouvent sur Coworking Visa, il s’agit donc là de se faire une idée via le site internet de ces coworking spaces…

Séoul // COREE
East 4
Celui-là m’attire tout particulièrement car beaucoup d’événements ont l’air d’y être organisés. On sent que c’est créatif et que le concept de coworking est bien appliqué. En tout cas c’est ce que nous dit le site, donc nous verrons sur place pour un compte-rendu en réel !

> Co-Up
J’ai du traduire la page avec Google car tout était écrit en coréen, c’est malin je ne vous raconte pas les perles :) En tout cas, pour info le prix d’une journée de coworking est fixé à environ 6 euros, et permet d’avoir un bureau dans l’espace de coworking. Leur idée est de “pousser” les gens à se parler entre eux par le biais d’animation et de petites annonces lorsqu’on recherche un autre coworker pour un projet en particulier, par exemple.

> Seoul Space
Il n’y a que des hommes dans l’équipe de ce coworking ! Mais plus qu’un coworking space, Seoul Space est un incubateur de start-up et se veut comme un moteur dans le développement des jeunes entreprises. Un petit tour pour rencontrer les fondateurs devrait être intéressant !

Tokyo // JAPON
Moboff
Espace créé par un ingénieur brésilien travaillant dans l’immobilier à Tokyo (vous suivez ?), cet espace de coworking se veut être un réseau “vivant” pour faire le lien entre les indépendants. Ici, pas uniquement des web addicts mais aussi des décorateurs, des gestionnaires de restaurant… En plein coeur du quartier tendance Harajuku ;)

Dheli // INDE
Moonlighting
Chez Moonlighting, on se croirait dans un petit cocon pour travailler confortablement et ça donne envie ! Pour 5 euros par jour environ, cet espace de coworking propose aussi des chambres pour les travailleurs de passage (genre nous !). Pas mal non ?

Beijing // CHINE

> Alors à Beijing (Pékin) il y a des initiatives mais à priori peu d’espaces ouverts concrètement ! Alors qu’à Shanghai il y en a quelques un mais on n’y va pas… Sinon j’ai trouvé un blog sur le coworking à Beijin qui parle de notre Cantine française :)

Categories
Non classé Work in progress

Entrepreneuriat Nomade

Il y a un mot que l’on voit de plus en plus, et notamment à l’étranger, c’est “NOMAD” (ou Nomade en français). Couplé au mot “Entrepreneuriat” cela donne des projets assez sympas que l’on retrouve par ci par là sur internet.

Aujourd’hui je vous présente “Around the World in 80 Trades” Episode 1 (partie 1, vous pouvez voir les autres sur Youtube si ça vous intéresse). Cette personne fait un tour du monde tout en essayant de trouver de nouveaux business à développer, selon son intuition, selon ce qui se présentera. De belles rencontres, des doutes mais aussi un grand challenge, comme on les aime !