Browsing Tag

TDM

danseuse
Thailande

Thailande / Résumé en images…

Déjà 3 semaines que nous sommes partis… Le temps passe tellement vite, alors qu’on se souvient des quelques jours avant de partir qui, eux, étaient interminables ! Nous vous proposons pour ce dernier jour en Thailande, un résumé en images de ces 3 semaines, entre les visites de temples, plus beaux les uns que les autres, les cascades pour trouver un peu de fraicheur, les fameux night markets en tout genre, les rencontres avec les enfants si souriants (et les adultes aussi), les balades en scooter, les massages …

A très vite au Laos…

pave
Rencontres

Globe-trotter : 2 événements à ne pas rater !

ANIMASIA

Pour les girondins et autres passionnés d’Asie venus de plus loin, rendez-vous à Animasia les 1er et 2 octobre pour découvrir des expositions, des arts asiatiques, des mangas en tout genre, un défilé de cosplay, des ateliers bento et Tai-Chi, bref vous ne vous ennuierez pas !

Retrouvez toutes ces animations les 1er et 2 octobre à Pessac (33)

 

FESTIVAL DES GLOBE-TROTTERS

Organisé par ABM (Aventure au bout du monde), ce festival est l’occasion d’assister à des conférences et des récits d’aventuriers du monde. Avec des thématiques comme “voyager en famille”, “le tour du monde en stop” ou “8 ans de tour du monde à vélo”, vous serez dépaysés le temps d’un week-end !

A retrouver du 24 au 26 septembre 2011 à l’Opéra de Massy (91)

 

 

 

avion-pola
Préparatifs

Itinéraire bouclé, enfin normalement :)

Suite à l’article “Par où commencer ?” je dois dire que nous avons bien avancé ! Mine de rien le temps passe et nous avons profité de cet été calme pour avancer sur notre projet à grands pas. L’une des parties les plus importantes à boucler est l’itinéraire, il doit combiner les dates de départ et d’arrivée, coïncider avec des points importants du voyage et correspondre au temps que nous souhaitons passer dans chaque pays… Pas facile cette affaire ! Surtout que nous souhaitons nous donner la liberté de rester plus longtemps dans un pays au besoin ou au contraire d’en quitter un. Sauf qu’en traversant autant de pays, il faut être un minimum organisé ne serait-ce que pour les visas par exemple qui demandent à être pris, parfois, en avance.

Résultat des courses, après avoir tourné le problème dans tous les sens, avoir fait de savants calculs, avoir vérifié qu’aucune semaine sainte ou autre grève annuelle ne viendrait entraver notre voyage, nous sommes restés sur un itinéraire simplifié par rapport à ce que nous avions prévu au départ. Nous avons supprimé malheureusement certains pays pour profiter au maximum des pays où nous serons.

Notre objectif étant de rencontrer des entrepreneurs et des freelances et de partager du temps dans des espaces de coworking, il était difficile de quitter un pays toutes les 3 semaines. Les différents blogs d’entrepreneurs nomades nous ont aussi conforté dans le fait qu’il valait mieux faire moins de pays mais rester plus longtemps dans chacun pour en profiter. Il sera toujours temps de réitérer l’aventure dans quelques années avec d’autres pays, qui sait :)

 

Départ le 8 mars 2012

Arrivée à Bangkok -> Direction le Laos pendant 3 semaines environ (du nord au sud)

Départ pour le Cambodge –  pendant 3 semaines environ

Départ pour le Vietnam du sud au nord (3 semaines environ)

Départ de Hanoï

—–

Avion jusqu’à Tokyo en passant par Kuala Lumpur,  arrivée prévue vers le 10 mai (après la Golden Week)

3 semaines au Japon de Tokyo en passant par Kyoto et Hiroshima

Bateau de Fukuoka jusqu’à Busan (Corée du Sud)

Corée du Sud et Séoul pendant 6/8 semaines

 

Départ pour Beijing pour 7 à 15 jours, le temps que Vincent s’exerce au Chinois qu’il est en train d’apprendre ^^

—–

Le dernier mois, nous nous laissons la liberté de ne rien programmer pour voir où tout cela nous mènera.
Peut-être un petit tour en Malaisie, peut-être un retour en Corée, peut-être une pause en Thaïlande… L’avenir et les rencontres nous le diront.

Voilà on sera déjà fin août et il sera temps pour nous de reprendre l’avion en sens inverse…ou pas :)

 

Cet itinéraire est susceptible d’évoluer au fil des mois, mais grosso modo il devrait ressemble à ça !

 

Pied-platre-ok
Préparatifs

Assurance voyage ou pas ?

Telle est la question ! Les sites et forums de voyageurs fourmillent d’informations concernant les assurances voyages mais au final cela ne nous a pas plus convaincu que ça d’en prendre une, et ce pour plusieurs raisons :

- Les cartes Visa Premier et Gold Mastercard vous assurent pendant les 3 premiers mois du voyage.

- Les assurances, c’est comme lorsqu’on achète un ordi, s’il doit y avoir un problème c’est au début sinon c’est pas de chance…

- C’est un budget assez important pour 2 et étant donné qu’on va 1 fois par an chez le médecin (et encore) ça serait ballot d’en avoir besoin pile pendant ces 3 mois.

Alors vous me direz, “c’est quand on en prend une qu’on n’en a pas besoin et inversement”… Et vous aurez raison, surtout qu’en voyage je suis Josiane Balasko doublée de Pierre Richard. Mais quand même, j’ai eu maintes fois des aventures folkloriques (au Brésil notamment je vous laisse lire) et au final j’ai toujours réussi, soit à me débrouiller avec ma trousse de secours soit à trouver des gens sympas pour m’aider.

Les cas les plus graves couverts par l’assurance voyage sont :

- La perte des bagages : vu ce qu’on aura dedans, on s’en remettra.

- L’annulation des vols : les montants ne sont pas si élevés qu’il faille prendre une assurance.

- Les rapatriements : alors là j’ai envie de dire que ça serait vraiment pas de chance du tout, mais que ça arrive malheureusement…

- Remboursement des frais médicaux et d’hospitalisation : là encore faudrait avoir pas de bol pour avoir un problème en 3 mois, mais sait-on jamais.

A côté de ça, une fois encore je me dis que si pour le coup nous n’avons pas de bol on sera bien content de l’avoir cette assurance ! C’est comme tout, la mutuelle je dois la payer depuis 10 ans elle ne m’a presque jamais servie, le jour où j’en aurai besoin je serai contente. Alors peut-être qu’on peut prendre une assurance que si on a un problème non ? J’imagine qu’elles sont effectives assez rapidement une fois l’inscription.
Alors assurance voyage ou pas ? Vous faites comment de votre côté ? Des expériences ?

Brésil
Rencontres

Rencontre avec Christian Baudchon, 400 jours à travers l’Amérique

Le Tampicar, ça vous dit quelque chose ? Non ? C’est normal, c’est le petit nom donné par la fille de Christian au Camping-car familial. Le Tampicar les a emmenés, lui, sa femme, ses deux filles et son fils pour 400 jours de périple au travers de l’Amérique du Sud et du Nord, un beau voyage pour cet entrepreneur qui en rêvait depuis longtemps.

Rencontre avec Christian Baudchon, consultant web et créateur de La Compagnie des Cartes.

Christian, peux-tu nous dire comment vous est venue cette idée et qu’est-ce qui a déclenché l’envie de partir ?

Je crois que tous les jours je parlais à ma femme de notre prochain départ ! Depuis longtemps, j’avais cette idée au coin de la tête en me disant qu’un jour nous partirions. Mais les années se sont enchainées et finalement nous n’étions pas partis faire notre tour du monde.

Après la cessation d’activité de mon agence web, ces projets me sont revenus en tête et un jour  je suis allé acheter le livre de la famille Tsagalos, partie pendant 4 ans autour du monde en camping-car. Je l’ai déposé le soir en rentrant sur la table et ma femme m’a dit : “c’est ça qu’on doit faire !”. Ensuite tout s’est enchaîné en quelques mois nous avions acheté un camping-car (après avoir pris conseils sur des forums de voyageurs), nous avions loué notre maison et la date du départ était prévue pour le mois de juin, juste après la fin de l’école.

 

Au quotidien, qu’est-ce que tu retiendrais de ces 400 jours de voyage ?

Les rencontres avec les gens ! Avec le camping-car on attirait beaucoup de monde, les gens étaient curieux car n’avaient parfois jamais vu de famille se balader comme ça. Certains l’ont même visité avec leurs enfants pour voir l’intérieur. Et puis, il faut dire aussi qu’avec des enfants blonds comme les nôtres on ne passait pas inaperçus en Amérique du Sud. Nous avons donc trouvé les relations simples et faciles avec les gens dans chaque pays que nous avons traversé. Le retour a la réalité a été difficile, une fois qu’on a passé 400 jours avec le minimum et fait des rencontres aussi sympas !

Des idées tu en as eu 1000 pendant ton voyage, pourquoi n’en as-tu retenue qu’une seule et pourquoi ?

En tant qu’entrepreneur, des idées on en a tous les jours ! Et lorsqu’on est en voyage, cela se multiplie car on a le temps d’y penser, on fait des rencontres improbables qui nous mettent sur la voie de projets qu’on n’aurait pas soupçonnés et surtout TOUT nous parait possible. J’ai donc eu plein d’idées que je souhaitais mettre en place à mon retour car pour moi c’était important d’avoir un projet en rentrant. Au final, nous avons créé le site marchand de La compagnie des cartes, un site qui recense toutes les cartes routières du monde, toutes celles qui nous ont faites défaut pendant notre voyage. Car l’idée nous est vraiment venue du terrain, lorsque sur les routes nous nous rendions compte qu’il était impossible de trouver une carte du pays ! Cela parait fou, mais finalement une fois sur place les gens ont la carte dans la tête, ils n’ont pas besoin d’avoir une carte routière, par contre nous avec notre camping-car c’était indispensable. Résultat, aujourd’hui nous avons de nombreuses commandes de routards qui nous demandent les cartes les plus improbables, disons que cela continue de nous faire voyager…

Une astuce d’entrepreneur nomade ?

L’ordinateur a été indispensable aussi bien pour écrire dans le blog, regarder des films… mais aussi pour faire des recherches sur internet lorsqu’une idée me venait. J’ai pu valider tout de suite mon projet de la Compagnie des cartes avant de revenir, disons qu’il était bien avancé dans ma tête car j’avais eu le temps de poser les idées sur l’ordinateur. Ensuite, j’ai presque regretté de ne pas avoir mis une parabole pour recevoir internet plus facilement car il est vraiment compliqué parfois d’avoir internet. Heureusement, les cyber-cafés dépannent bien mais c’est vrai qu’il n’y en a pas toujours ! Le téléphone portable ne m’a absolument pas servi par contre, car nous utilisions surtout les mails et Skype, résultat il n’avait plus aucune utilité…

Et si c’était à refaire ?

Nous repartons tout de suite ! Les filles me demandent régulièrement quand est-ce que nous allons reprendre la route, et j’avoue que cela me manque aussi. Les rencontres, les idées, les bons moments partagés en famille et la vision différente au retour, tout cela fait que le voyage est devenu une drogue. Qui sait ? Peut-être l’Australie un jour ? En sac à dos, comme vous pour changer…

Quelques infos à retenir :

- Le blog du voyage

- La compagnie des Cartes

- Christian avait choisi le MacBook Air pour sa légèreté mais il a été “assassiné” par le jus d’orange de sa fille en plein milieu du voyage :)