Browsing Tag

travailleur indépendant

etudier-voyager.fr
Rencontres

Rencontre avec Eric de etudier-voyager.fr

Parce que nous sommes contents que de plus en plus de sites fleurissent sur la vie de travailleur nomade, aujourd’hui je vous propose de découvrir Etudier-Voyager.fr, un site créé par un étudiant nomade. Le nomadisme ça coule dans les veines des plus jeunes aussi et ce site permet aux étudiants (mais pas que) de découvrir des astuces, des offres d’emplois et des témoignages…

Rencontre avec Eric, le créateur du site

1) Qu’est-ce qui t’as donné l’idée/l’envie d’associer les voyages et le travail ?

Je suis parti en Erasmus en Italie lors de ma troisième année à l’université comme de très nombreux étudiants européens. C’est ce qui m’a donné envie de continuer à voyager.

Pourtant, c’est une première expérience de travail à l’étranger qui m’a réellement poussé à m’investir là-dedans. Je suis parti 6 mois au Brésil à la fin de mon Master et j’ai été vraiment plongé dans l’univers de travail du pays. Cette expérience m’a énormément apporté sur tous les plans.

Vivre et travailler dans un pays avec des locaux est très formateur et m’a permis de me créer des opportunités et m’a poussé à aller plus loin dans ma démarche…

2) Quel est ton objectif à long terme ? Trouver un métier qui te permet de rester nomade ?

Exactement. A l’heure actuelle il est possible de travailler 100% à partir de son ordinateur. Vous le démontrez d’ailleurs avec Buzz Trotter. Je pense que les voyages apportent des opportunités et que c’est quelque chose d’important que beaucoup de jeunes négligent encore.

Mon objectif à long terme est donc de voyager jusqu’à trouver l’opportunité qui me permette de travailler et de voyager le plus souvent possible. Je pense simplement que ce n’est pas en restant chez soi que l’on trouve ce pour quoi on est fait et ce que l’on veut. Alors même si ce n’est pas à l’autre bout du monde, je pense qu’il est important de voyager et de communiquer sur ce sujet. C’est pourquoi j’ai créé Etudier-Voyager.fr

3) On voit de plus en plus d’étudiants qui partent à l’étranger, penses-tu que la vie de travailleur nomade intéresse de plus en plus de jeunes ?

Non. Honnêtement je ne pense pas que le concept de « Travailleur nomade » attire vraiment beaucoup de gens. Partir étudier ou travailler à l’étranger est à la portée de n’importe quel étudiant et pourtant la proportion d’étudiants qui partent est encore faible.

De plus, ceux qui partent à l’étranger sont pour la plupart des étudiants Erasmus ou d’autres programmes universitaires ou encore, des stagiaires. Peu d’entre eux restent dans ces pays après leurs études. Etudier ou travailler à l’étranger est davantage vu comme un moyen d’étoffer son CV qu’autre chose.

Je pense que travailler à l’étranger tout en voyageant régulièrement demande une certaine mentalité et que cela n’est pas fait pour tout le monde, et puis, si quelqu’un trouve son bonheur à l’étranger, pourquoi continuerait-il à voyager ?

Le problème c’est surtout le manque d’informations sur l’expatriation, la vie d’un travailleur français à l’étranger,…etc. Il est parfois difficile d’avoir des réponses sur certains sujets et c’est pourquoi j’essaie de répondre à quelques unes de ces questions sur Etudier-Voyager.fr grâce à mes expériences personnelles et mes recherches.

 

Créé en 2011 par un étudiant nomade, Etudier-Voyager est un projet sur le long terme visant à informer les gens sur la vie à l’étranger, le travail à l’étranger et les conditions et modalités de l’expatriation en général.

Ce site est partagé en plusieurs catégories distinctes permettant au lecteur de retrouver facilement des informations sur la destination de son choix. Avec environ un article publié par jour, Etudier-Voyager s’efforce de constituer une base de données sur l’expatriation pour chaque pays.

Pas seulement créé pour les étudiants, Etudier-Voyager traite tous les sujets de l’expatriation avec des sections comprenant des articles sur comment entreprendre à l’étranger ou encore des offres d’emploi à l’étranger pour francophones.

Etudier-Voyager vous offre également l’opportunité de faire partager vos expériences en remplissant un formulaire de témoignage pour vous donner la possibilité de communiquer sur vos voyages.

Si vous êtes intéressé par la vie d’expatrié, visitez Etudier-Voyager pour apprendre comment s’expatrier à l’étranger.

 

StartupStay logo
Outils et astuces de technomades

Du couchsurfing pour les entrepreneurs nomades ?

C’est ce que propose le site “Startup Stay” en proposant le modèle du couchsurfing aux entrepreneurs qui voyagent. Le principe est très simple, il suffit de s’inscrire sur le site qui met en relation des entrepreneurs proposant une chambre/un lit et des entrepreneurs qui veulent voyager sans dépenser trop d’argent ! Ce modèle a fait le succès du site Couchsurfing.com que beaucoup d’entre vous doivent connaitre, voire pratiquer, l’idée est donc de cibler principalement les travailleurs nomades qui souhaitent échanger avec d’autres entrepreneurs de part le monde.

Une idée qui pourrait permettre de créer des synergies d’un pays à l’autre qui sait ? En tout cas nous nous sommes inscrits pour voir ce que cela donne, nous vous tiendrons au courant si on est contacté par un entrepreneur étranger.

Vous pouvez suivre le blog ici !

PS : cet article n’est pas sponsorisé, comme aucun d’ailleurs sur ce site, c’est juste qu’on trouvait l’idée intéressante, non ?

outofborders
Rencontres

Rencontre avec François en Inde depuis 4 ans

Alors c’est l’histoire d’un français, qui nous a contacté sur Buzz Trotter, qui partait en Australie mais en passant par l’Inde et que nous allons retrouver au Laos pour la fête de l’eau. Vous avez suivi ? Si oui, c’est bien car ici avant de connaitre le prénom des gens, tu connais leur parcours “voyage” ! Bref Clément Esso a pour projet de “confronter les clichés et les idées préconçues des habitants d’une région du monde à ceux d’autres habitants du même monde pour ensuite les partager avec ceux qui ne peuvent en être témoin”. Un beau projet, nommé “Out of Borders” qui va lui permettre de partir à la rencontre des australiens et de leur culture.

Pourquoi nous parlons de Clément aujourd’hui ?

En fait, lors de son passage en Inde, il est allé voir un ami travailleur indépendant depuis plusieurs années là bas. L’occasion pour nous de glisser quelques questions à Clément lors de son interview. Nous avons donc appris que les outils préférés de François, pour travailler à distance, étaient Skype et les mails et que la priorité quand on a des clients à 10 000 km de distance, c’est : la communication et par dessus tout la confiance !

 

Merci à Clément Esso et François Turbelin ;)

Quand on vous dit qu'on travaille de partout... Vincent dans un hôtel à Krabi (Thailande)
Coworking space, Outils et astuces de technomades

Le télétravail, parlons-en !

Quand on vous dit qu'on travaille de partout... Vincent dans un hôtel à Krabi (Thailande)

Oui parlons-en car je vois de plus en plus d’études, d’articles, de dossiers thématiques sur cette façon de travailler qui commence, mine de rien, à faire son bout de chemin en France. Car si dans les pays anglophones et scandinaves, cette pratique est largement répandue et plébiscitée par les entreprises, en France en 2005 seuls 8% des salariés français la pratiquaient. Heureusement, ce chiffre est passé à 17% en 2011 (source LBMG Worklabs 2011), une tendance qui ne fait qu’augmenter.

 

C’est quoi le télétravail exactement ?

Non, vous n’allez pas regarder la télé en travaillant, faut pas pousser… Et non, vous ne travaillerez pas par télépathie, ça ne marchera pas… En fait, en 2002, le Conseil européen a défini le télétravail comme “une forme d’organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies de l’information, dans le cadre d’un contrat ou d’une relation d’emploi, dans laquelle un travail, qui aurait également pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors de ces locaux de façon régulière”.

A partir de cette définition vous pouvez donc en déduire que le télétravail, ou travail à domicile, est une façon d’être salarié mais depuis chez soi, en plein temps ou en temps partagé, selon ce que vous aurez conclu avec votre entreprise.

Pourquoi le télétravail est intéressant pour vous ?

Gagner en autonomie, répartir son travail différemment ou encore être plus productif sont les avantages souvent décrits par les nouveaux télétravailleurs. Sachez qu’en open space, on peut être dérangé près de 150 fois par jour en moyenne, donc travailler chez soi permet d’être plus concentré et donc plus efficace. De plus, dans notre démarche de répartir notre travail autrement pour mettre ce temps gagné au profit d’autre chose (les voyages par exemple), vous commencerez à créer une nouvelle dynamique dans votre travail. Ainsi, en proposant le télétravail à votre entreprise, même 1 jour par semaine vous commencez un premier pas vers le nomadisme, pensez-y !

Pourquoi le télétravail est un premier pas vers le nomadisme ?

Si si, Vincent a vraiment porté un livre sur Ruby on Rails pendant 3 semaines dans son sac...

Le télétravail est une façon de travailler en dehors de l’entreprise. Ainsi, vous pouvez négocier de travailler de chez vous en étant disponible aux mêmes heures de bureau, pour ne pas freiner les équipes en interne. Cela vous fait gagner du temps en déplacement si vous êtes loin de votre bureau, mais surtout cela vous permettra de vous ouvrir à un autre réseau : celui des indépendants.

En effet, en travaillant en tant que télétravailleur, vous devez vous organiser comme un nomade et avoir toujours à votre disposition : un ordinateur, une connexion internet et un téléphone portable (ou alors un numéro d’appel type Skype). D’ailleurs beaucoup de télétravailleurs ne restent pas chez eux et profitent de toutes les structures qui sont à leur disposition comme les coworking spaces, les Jelly(s), les bureaux partagés, les cafés wifi et autres, pour partager leurs expériences ou juste un café avec d’autres… Commencez déjà à mettre en place votre future vie nomade en testant vos besoins et vos possibilités grâce au télétravail.

Au bout de quelques temps, soit cette option vous ira parfaitement, soit vous aurez envie de plus de liberté, il sera alors temps de passer à l’entrepreneuriat nomade :) Et nous serons là pour vous guider, ne vous inquiétez pas !

 

Internet
Thailande

Comment rester connecté en toutes circonstances ?

Plus on avance dans ce voyage, plus on se dit que c’est bien d’avoir fait un “pré-voyage” avant de partir 6 mois. Cela nous permet de mettre le doigt sur 2 ou 3 choses à savoir pour la prochaine fois et notamment pour les connexions internet. Pour le moment, nous n’avons pas trop de souci à trouver du wifi, sauf que parfois le wifi proposé est en fait résumé à un poste internet accessible à tous… Ce qui n’arrange pas nos affaires lorsqu’on sait qu’on va y rester collé plusieurs heures ou qu’on a des documents à envoyer depuis notre ordinateur. Heureusement, nous avons trouvé, notamment à Krabi dans le sud de la Thailande, une guesthouse particulièrement “location independant friendly”. Le wifi est accessible partout, même depuis les chambres, parfait donc pour les réunions Skype ou tout simplement pour être tranquille pour travailler.

Récapitulatif des petites choses à savoir pour le moment :

Ranger ses câbles c'est bien :)

 

- Donnez un créneau horaire assez large à vos clients pour les contacter, car malheureusement il est parfois difficile d’être rentré pile à l’heure pour faire un rdv. Si vous dites entre 16h et 18h et que c’est vous qui appelez, vous n’aurez aucun problème.

- Ayez toujours une clé usb avec vous, ainsi si vous êtes sur une île perdue vous pourrez quand même envoyer quelques données par mail depuis un poste fixe (devis, article, …)

- N’oubliez pas vos écouteurs pour vos appels via ordinateur et rechargez dès que vous pouvez vos différents appareils, histoire d’être sûr de ne pas tomber en rade.

- Et pour ceux qui n’ont pas envie de démêler leurs câbles constamment (comme Vincent), ayez une ou plusieurs pochettes (comme Julie) pour ranger tout ça !