Browsing Tag

voyage

Brésil
Rencontres

Rencontre avec Christian Baudchon, 400 jours à travers l’Amérique

Le Tampicar, ça vous dit quelque chose ? Non ? C’est normal, c’est le petit nom donné par la fille de Christian au Camping-car familial. Le Tampicar les a emmenés, lui, sa femme, ses deux filles et son fils pour 400 jours de périple au travers de l’Amérique du Sud et du Nord, un beau voyage pour cet entrepreneur qui en rêvait depuis longtemps.

Rencontre avec Christian Baudchon, consultant web et créateur de La Compagnie des Cartes.

Christian, peux-tu nous dire comment vous est venue cette idée et qu’est-ce qui a déclenché l’envie de partir ?

Je crois que tous les jours je parlais à ma femme de notre prochain départ ! Depuis longtemps, j’avais cette idée au coin de la tête en me disant qu’un jour nous partirions. Mais les années se sont enchainées et finalement nous n’étions pas partis faire notre tour du monde.

Après la cessation d’activité de mon agence web, ces projets me sont revenus en tête et un jour  je suis allé acheter le livre de la famille Tsagalos, partie pendant 4 ans autour du monde en camping-car. Je l’ai déposé le soir en rentrant sur la table et ma femme m’a dit : “c’est ça qu’on doit faire !”. Ensuite tout s’est enchaîné en quelques mois nous avions acheté un camping-car (après avoir pris conseils sur des forums de voyageurs), nous avions loué notre maison et la date du départ était prévue pour le mois de juin, juste après la fin de l’école.

 

Au quotidien, qu’est-ce que tu retiendrais de ces 400 jours de voyage ?

Les rencontres avec les gens ! Avec le camping-car on attirait beaucoup de monde, les gens étaient curieux car n’avaient parfois jamais vu de famille se balader comme ça. Certains l’ont même visité avec leurs enfants pour voir l’intérieur. Et puis, il faut dire aussi qu’avec des enfants blonds comme les nôtres on ne passait pas inaperçus en Amérique du Sud. Nous avons donc trouvé les relations simples et faciles avec les gens dans chaque pays que nous avons traversé. Le retour a la réalité a été difficile, une fois qu’on a passé 400 jours avec le minimum et fait des rencontres aussi sympas !

Des idées tu en as eu 1000 pendant ton voyage, pourquoi n’en as-tu retenue qu’une seule et pourquoi ?

En tant qu’entrepreneur, des idées on en a tous les jours ! Et lorsqu’on est en voyage, cela se multiplie car on a le temps d’y penser, on fait des rencontres improbables qui nous mettent sur la voie de projets qu’on n’aurait pas soupçonnés et surtout TOUT nous parait possible. J’ai donc eu plein d’idées que je souhaitais mettre en place à mon retour car pour moi c’était important d’avoir un projet en rentrant. Au final, nous avons créé le site marchand de La compagnie des cartes, un site qui recense toutes les cartes routières du monde, toutes celles qui nous ont faites défaut pendant notre voyage. Car l’idée nous est vraiment venue du terrain, lorsque sur les routes nous nous rendions compte qu’il était impossible de trouver une carte du pays ! Cela parait fou, mais finalement une fois sur place les gens ont la carte dans la tête, ils n’ont pas besoin d’avoir une carte routière, par contre nous avec notre camping-car c’était indispensable. Résultat, aujourd’hui nous avons de nombreuses commandes de routards qui nous demandent les cartes les plus improbables, disons que cela continue de nous faire voyager…

Une astuce d’entrepreneur nomade ?

L’ordinateur a été indispensable aussi bien pour écrire dans le blog, regarder des films… mais aussi pour faire des recherches sur internet lorsqu’une idée me venait. J’ai pu valider tout de suite mon projet de la Compagnie des cartes avant de revenir, disons qu’il était bien avancé dans ma tête car j’avais eu le temps de poser les idées sur l’ordinateur. Ensuite, j’ai presque regretté de ne pas avoir mis une parabole pour recevoir internet plus facilement car il est vraiment compliqué parfois d’avoir internet. Heureusement, les cyber-cafés dépannent bien mais c’est vrai qu’il n’y en a pas toujours ! Le téléphone portable ne m’a absolument pas servi par contre, car nous utilisions surtout les mails et Skype, résultat il n’avait plus aucune utilité…

Et si c’était à refaire ?

Nous repartons tout de suite ! Les filles me demandent régulièrement quand est-ce que nous allons reprendre la route, et j’avoue que cela me manque aussi. Les rencontres, les idées, les bons moments partagés en famille et la vision différente au retour, tout cela fait que le voyage est devenu une drogue. Qui sait ? Peut-être l’Australie un jour ? En sac à dos, comme vous pour changer…

Quelques infos à retenir :

- Le blog du voyage

- La compagnie des Cartes

- Christian avait choisi le MacBook Air pour sa légèreté mais il a été “assassiné” par le jus d’orange de sa fille en plein milieu du voyage :)

 

IMAG0294-pola
Coworking space

Petit aperçu des espaces de coworking en Asie…

L’un des objectifs de Buzz Trotter est d’aller travailler dans des coworking spaces en Asie pour voir comment le concept est appliqué ailleurs. En effet, d’un pays à un autre le concept du coworking est-il le même ? Nous souhaitons donc partir à la rencontre des personnes ayant créé ces espaces, car chaque coworking space a son histoire…

Le départ étant prévu pour mars, d’ici là nous allons déjà vous faire un premier état des lieux des espaces de coworking que nous avons repérés dans les pays que nous visitons et nous espérons que vous pourrez compléter la liste si jamais vous en connaissez d’autres !

Pour le moment, nous avons trouvé des espaces de coworking essentiellement dans les grandes métropoles, ce qui est assez logique, mais nous sommes sûrs qu’il y en a d’autres.La plupart de ceux que nous avons repérés se trouvent sur Coworking Visa, il s’agit donc là de se faire une idée via le site internet de ces coworking spaces…

Séoul // COREE
East 4
Celui-là m’attire tout particulièrement car beaucoup d’événements ont l’air d’y être organisés. On sent que c’est créatif et que le concept de coworking est bien appliqué. En tout cas c’est ce que nous dit le site, donc nous verrons sur place pour un compte-rendu en réel !

> Co-Up
J’ai du traduire la page avec Google car tout était écrit en coréen, c’est malin je ne vous raconte pas les perles :) En tout cas, pour info le prix d’une journée de coworking est fixé à environ 6 euros, et permet d’avoir un bureau dans l’espace de coworking. Leur idée est de “pousser” les gens à se parler entre eux par le biais d’animation et de petites annonces lorsqu’on recherche un autre coworker pour un projet en particulier, par exemple.

> Seoul Space
Il n’y a que des hommes dans l’équipe de ce coworking ! Mais plus qu’un coworking space, Seoul Space est un incubateur de start-up et se veut comme un moteur dans le développement des jeunes entreprises. Un petit tour pour rencontrer les fondateurs devrait être intéressant !

Tokyo // JAPON
Moboff
Espace créé par un ingénieur brésilien travaillant dans l’immobilier à Tokyo (vous suivez ?), cet espace de coworking se veut être un réseau “vivant” pour faire le lien entre les indépendants. Ici, pas uniquement des web addicts mais aussi des décorateurs, des gestionnaires de restaurant… En plein coeur du quartier tendance Harajuku ;)

Dheli // INDE
Moonlighting
Chez Moonlighting, on se croirait dans un petit cocon pour travailler confortablement et ça donne envie ! Pour 5 euros par jour environ, cet espace de coworking propose aussi des chambres pour les travailleurs de passage (genre nous !). Pas mal non ?

Beijing // CHINE

> Alors à Beijing (Pékin) il y a des initiatives mais à priori peu d’espaces ouverts concrètement ! Alors qu’à Shanghai il y en a quelques un mais on n’y va pas… Sinon j’ai trouvé un blog sur le coworking à Beijin qui parle de notre Cantine française :)

freelancer-FINAL
Work in progress

How the cloud helps the freelancers ?

Je suis tombée sur un très bon article de Social Cast qui fait un état des lieux des freelances dans le monde, des modes de travail et surtout des outils qui nous aident au quotidien. On peut donc voir que la plupart sont des hommes nord-américains et que les travailleurs indépendants européens travaillent en moyenne 41,2 heures par semaine :) Vous avez plein d’autres informations à piocher dans ce panel, dont la source est issu de Freelancers Union.

Les outils les plus utilisés par les freelances sont : Skype, Google Docs, DropBox, Freshbooks et les réseaux sociaux en général. Et vous, vous utilisez quels sont les outils qui vous aident le plus dans votre quotidien de freelance ? (cliquez pour agrandir le visuel)

AnnonceBZ copie
Préparatifs, Work in progress

Le jour où…

Le jour où nous vous annonçons notre projet de partir 6 mois en Asie pour faire de l’entrepreneuriat nomade, j’ai une petite boule dans le ventre. Mais la boule sympa, celle où tu te dis que ça fait plaisir d’annoncer de bonnes nouvelles à des gens que tu apprécies. C’est tout bête mais c’est ça !

C’est un projet qui nous prend du temps et de l’énergie, un projet qu’on a envie de partager avec vous, un projet qui peut apporter, nous espérons, des solutions à d’autres personnes qui souhaitent faire comme nous, un projet qui correspond à l’état d’esprit des entrepreneurs d’aujourd’hui, bref un projet sympa et qui change non ?

Travailler tout en voyageant, déjà pas mal d’entrepreneurs, étrangers et français, ont fait ce pari et tous sont revenus avec 1000 nouveaux projets dans la tête, 1000 personnes rencontrées et 1000 envies de changer les choses, nous espérons qu’avec votre soutien nous aurons la même expérience enrichissante !

Si vous êtes une entreprise vous pouvez nous soutenir avec grand plaisir, si vous êtes un ami, un indépendant ou toute autre personne ayant envie de donner un coup de pouce, votre soutien sera aussi accueilli à bras ouverts :)

De plus, nous avons en place une carte interactive pour que vous puissiez nous laisser vos commentaires sur des pays que vous avez déjà visités ou sur les bons  plans que vous avez. Un contact au japon ? Un bon plan au Vietnam ? Une association en Mongolie ? Partagez vos conseils de voyageurs !

A très vite !

Julie & Vincent

9780230736443-01
Non classé, Work in progress

Entrepreneuriat Nomade

Il y a un mot que l’on voit de plus en plus, et notamment à l’étranger, c’est “NOMAD” (ou Nomade en français). Couplé au mot “Entrepreneuriat” cela donne des projets assez sympas que l’on retrouve par ci par là sur internet.

Aujourd’hui je vous présente “Around the World in 80 Trades” Episode 1 (partie 1, vous pouvez voir les autres sur Youtube si ça vous intéresse). Cette personne fait un tour du monde tout en essayant de trouver de nouveaux business à développer, selon son intuition, selon ce qui se présentera. De belles rencontres, des doutes mais aussi un grand challenge, comme on les aime !